Posts Tagged ‘mort’

Maât

28 avril 2014

La guerre des dieux, version égyptienne !

Bonaparte entraîne avec lui plusieurs scientifiques lors de son expédition en Egypte. Parmi eux, Cléo et Julien Delorme, deux jeunes enfants dont la mère d’origine égyptienne, a été mystérieusement assassinée lors de la Révolution française. Avec Youssouf le nubien et Bessy l’étrange fennec, ils vont participer au combat qui oppose Seth, le dieu du chaos, à son frère Osiris.

L’intrigue est bien tenue, avec rebondissements, et le dessin, tout en rondeur et couleurs pastelles, confère un charme plein d’enfance à cette belle histoire !

Un bel album de détente, plein de fraîcheur !

Maât, (S : Ennio Eccuba, Vincenzo Lauria; D : Vincenzo Cucca) aux éditions Akileos, collection « Terra Incognita », juin 2008, 66 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Publicités

Pilules Bleues

20 avril 2014

Cet album est un chef d’œuvre d’intimité !

Si vous aimez ce genre autobiographique, si vous acceptez la beauté austère d’une histoire qui ne peut tolérer la fausse pudeur ni l’exhibitionnisme racoleur… alors Frederik Peeters vous offre un autre regard sur la vie à travers un couple qui se forme et affronte ensemble la séropositivité.

Les planches en noir et blanc sont épurées, lumineuses mais tendues. Les personnages y gagnent une étonnante intensité expressive avec les grands yeux de Cati, le regard très impressionnant, exorbité, de son enfant.

Une grande tendresse s’en dégage avec humour, profondeur et poésie. Les dialogues sont aussi d’une extraordinaire finesse, délicate, attachante… jusque dans la rencontre d’un Mammouth !

Un monument de vie !

Pilules Bleues de Frederik Peeters chez Atrabile, collection « Flegme », octobre 2001, 190 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Les funérailles de Luce

1 avril 2014

fun-luc-cv.jpg

Les belles pages en noir et blanc de Benoît Springer offrent leur tendresse et leur plage de silence à une petite fille pleine de vie qui passe ses vacances chez son grand-père, ancien garagiste qui vend ses légumes au marché.

Les expressions de son visage font partager aux lecteurs ce qu’elle éprouve lorsqu’elle voit ce que personne d’autre ne sait regarder : une autre petite fille mais drapée de noir qui vient cueillir les âmes de ceux qui vont mourir.

80 pages au large format (23 sur 32) nous font ainsi entrer de manière très attachante, dans cette initiation à la mort. Nous nous approchons avec Luce de ce moment où la vie se dévoile fragile et douloureuse. Un bel album dont on a de cesse de s’imprégner, encore et encore.

Les funérailles de Luce, Benoît Springer, Vents d’Ouest, janvier 2008, 80 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

fun-luc-pl-2.jpg

Le sang des Valentines

11 mars 2014

sang-valentines-cv.jpg

Comme dans toutes les œuvres de Christian de Metter, il y a d’abord la beauté de ses planches : les couleurs directes, le ton pastel de certains passages, les lettres illustrées qui donnent leur nom à cet album. C’est dans une atmosphère que le lecteur se trouve plongé, à fleurs même des émotions des personnages. Les pages se hissent vers l’œuvre d’art.

De retour des tranchées de 14-18, Augustin apprend que son épouse est décédée. Ils avaient pourtant échangé de longues lettres durant toute la guerre. Il découvre alors quelle autre femme a entretenu cette correspondance abondante du loin de ses Pyrénées natales…

Par delà un scénario très sombre, par delà la mort et la souffrance, c’est une école de tendresse qui attend le lecteur de cette histoire

Le sang des Valentines (D : Christian De Metter ; S : Catel) , Casterman, Collection « Univers d’auteurs », janvier 2004, 56 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

sang-des-valentines-pl.jpg

L’île sans sourire

2 février 2014

ils sans sourire cv

En un volume, l’île sans sourire est une fable superbe sur le bonheur, le bonheur à travers la disparition, à travers la mort ou l’éloignement.

Milander Dean, le géologue, débarque sur l’île aux baleiniers, à Yulkukany. Sa triste mine ne s’intéresse qu’aux cailloux… du moins quand il n’est pas harcelé par les tourbillons incessants d’Elianor, une petite fille qui n’a de cesse de lui faire voir d’autres choses, d’autres mondes.

Le graphisme d’Enrique Fernandez non seulement plante le décor mais son trait souligne à merveille le jeu des visages et parvient à faire entrer le lecteur à la fois dans l’imaginaire de cette île mais aussi dans l’intimité de ce qui se joue au fond des cœurs.

De la poésie, de la joie de vivre… un superbe album à offrir !

L’île sans sourire de Enrique Fernandez édité chez Drugstore en mai 2009, 56 pages (32x24cm)

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

ils sans sourire pl 1 ils sans sourire pl 2 ils sans sourire pl 3 ils sans sourire pl 4

Trois Ombres

29 janvier 2014

pedrosa-3-couv.jpg

268 pages, le temps et l’espace pour que le lecteur suive la fuite d’un père avec son fils qu’il veut protéger des trois ombres qui rodent autour de lui…

268 pages pour que le dessin se fasse plus libre qu’avant, dans la fluidité du pinceau et de l’encre, dans l’émotion du noir et blanc, dans l‘évocation d’un conte.

268 pages qui brassent aventure, récit intime, légende et histoire humaine…

Bref un superbe conte graphique pour les adultes qui veulent se laisser interroger dans leur cœur d’enfant… A emporter dans ses bagages pour l’été !

Trois ombres, Cyril Pedrosa, Collection Shampooing, Delcourt 2007

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

pedrosa-3-p2.jpg

C’était la guerre des tranchées

23 janvier 2014

guerre-tranchees-cv.jpg

Avec la parution des « Sentinelles » chez Robert Laffond et « le cœur des batailles » chez Delcourt, l’approche décalée de la guerre de 14-18 semble tenter les scénaristes… C’est l’occasion de redécouvrir l’apport unique de Tardi sur cette Grande Guerre qui n’a cessé de l’obséder par grand-père interposé.

Le graphisme en noir et blanc, les vignettes statiques, le face à face qu’il ne cesse de créer entre le lecteur et les poilus qui parlent ici « comme en direct » font de ce volume une référence fascinante sur la boucherie de cette « guerre des tranchées ».

Vous n’aurez pas droit au petit théâtre en carton qui accompagnait la première édition de « trou d’obus » chez Imagerie Pellerin en 1984, mais en vous engouffrant dans ces pages vous serez contemporains de l’anéantissement par lequel toute une génération est passée.

C’était la guerre des tranchées, Tardi, Casterman, Janvier 1993

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

guerre-tranchees-pl.jpg

Sous son regard

29 décembre 2013

Un beau pavé de noir et blanc, directement issu du style Comics américain.

Marc Malès revisite ici avec beacoup de brillo une atmosphère policière sur fond d’intrigue psychologique, servie par un art narratif qui sait inverser les rapports humains et faire plonger son lecteur dans les abymes mystérieuses et troublantes d’une vie.

Jack Barton, un policier en fin de carrière, devant les réactions médusées de ses collègues, décide de prendre des jours de congés… Cela ne lui ressemble guère… mais, en fait, sa carrière approchant de sa fin, il veut résoudre une énigme qui le taraude depuis l’affaire du « Gang Packard »

Jack Barton s’installe donc dans une petite ville perdue au fond des Etats-Unis des années 50, pour venir roder autour de Foster, un ancien braqueur qui a payé sa dette et semble s’être rangé…

Se tisse alors une superbge toile humaine où entre passé et présent, entre bien et mal, le lecteur tente de se laisser saisir par les mensonges de l’histoire, les fausses extrapolations qui minent une vie, les énigmes d’une existence qui se déchiffre à grands coups de passages bibliques

Donc : un superbe polar, mais aussi, un beau roman graphique aux magnifiques encrages contrastés.

Sous son regard, de Marc Malès, édité en octobre 2009 par Vents d’Ouest, 144 pages au format 22,8x 32,3 cm

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Halloween

26 décembre 2013

halloween-cv.jpg

« A tous ceux qui sont morts et qui me parlent encore » telle est l’exergue de cet album réédité chez Humanoïdes Associés en octobre 2006 avec 26 planches inédites.

Ce petit bijou est à mettre dans toutes les mains, celles des petits comme celles des grands.

Cet album est comme un conte sur la fête des morts et le goût de la vie, malgré l’absence, malgré le vide. Avec Asphodèle, prise dans le deuil de son frère, laisser vous rencontrer par ce fantôme qui du gouffre de la mélancolie vous fera sortir avec le sourire.

Les vers du texte sont amplifiés par de magnifiques planches toute de silence orangé et de retenu.

Une lecture tout en joyeuse intériorité !

Halloween de Olivier G. Boiscommun réédité chez Humanoïdes Associés Octobre 2006, 56 pages avec 26 planches inédites

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.

halloween-pl-1.jpg hallowee-pl-34.jpg hallowee-pl-35.jpg hallowee-pl-40.jpg

Les petits ruisseaux

19 décembre 2013

ruisseaux-cv.jpg

Cet album est une source de joie de vivre, de truculence, d’humour. Sur les bords de la Loire, l’histoire insolite et improbable d’un retraité qui s’échappe de la monotonie de son ennui nous embraque dans une aventure « sex, drug and rock’n roll » comme le signale la couverture de l’album…

Ces 92 pages sont pour ceux qui aiment l’amour tendre et s’en émerveillent encore, pour ceux qui veulent se laisser toucher par un autre regard sur la vieillesse, pour ceux qui acceptent de se plonger dans un peu de douceur et de sensibilité…

Le dessin est léger, avec un drôlerie enfantine aux couleurs douces et pleines d’affection pour les personnages qui tissent cette histoire. Un beau moment de bonheur étrange et décalé et pourtant si familier.

Les petits ruisseaux, Pascal Rabaté, Futuropolis, mai 2006

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

petitsruisseaux-pl.jpg