Posts Tagged ‘Drame’

Dixie Road

19 mars 2014

dixie-road-cv-2.jpg dixie-road-cv-3.jpg dixie-road-cv-4.jpg
Son père est un petit malfrat, sa mère l’héritière d’une grande famille qu’elle a fui par amour, l’époque de son adolescence est celle de la crise qui secoue les Etats Unis des années trente… Au fil des 4 albums, Dixie nous convie donc à une saga familiale qui se fait fresque historique et hommage aux plus démunis.
Le contenu est dense. Les événements rudes et impitoyables. La fermeté du dessin accentue les tensions et souligne les détails de ce qui peut se lire comme un polar à la Steinbeck ou un road movie filmé par Hemingway.
A vous de sortir de sa poussière une série poignante, attachante et instructive qui n’a pas connu le succès qu’elle mérite !

Dixie Road, Série complète en 4 Tomes (S: Jean Dufaud, D: Hugues Labiano), Dargaud, janvier 1997 à février 2001

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 4 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter l’intégrale sur Amazon, cliquez ici.


dixie-road-pl-2.jpg dixie-road-pl-3.jpg dixie-road-pl.jpg

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Publicités

Le Fils de l’Ogre

9 janvier 2014

fils-de-logre-cv

« J’avais envie de traiter le penchant pour la cruauté que peut avoir l’être humain« 

Grégory Mardon est avant tout connu pour ses chroniques urbaines et intimistes. Il a su conquérir son public avec des récits comme « Corps à Corps » ou « Incognito ». En abordant un conte moyenâgeux, l’auteur conserve son art de l’atmosphère, sa capacité à suggérer ce qui hante nos êtres intérieurs.

Ses planches en noir est blanc sont les sombres enluminures des aventures d’un orphelin à la violence encore inassouvie. Les riches heures de ses conquêtes n’éteindront jamais la source sombre de sa fougue guerrière. Le destin est aussi cruel que facétieux lorsqu’il s’agit de trouver le repos de âme !

Grâce au dessin, ce conte a la force et les accents de l’expressionnisme allemand auquel Grégory Mardon se réfère explicitement : quelle terrifiante leçon !

Du grand art : pour le dessin comme pour la narration !

Le Fils de l’Ogre de Grégory Mardon édité chez Futuropolis, en janvier 2009, 72 pages (21,5 x 29 cm)

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

fils-de-logre-pl-2 fils-de-logre-pl-1 fils-de-logre-pl-4

Henri Désiré Landru

8 décembre 2013

Le fameux Landru comparait au tribunal, le 12 novembre 1921. Ses derniers mots publics sont pour clamer une dernière fois son innocence des assassinats dont on l’accuse même si sa comptabilité minutieuse l’accable et doit le mener à la peine de mort !

Pourtant… Et si Landru avait été une victime ? Et s’il avait été pris dans un ignoble chantage ? Et si nous étions, nous-mêmes, bernés pour des enjeux inavouables ?

C’est l’hypothèse que Chabouté échafaude pour ses lecteurs à coup de planches somptueuses de noir et de blanc à l’encrage fortement contrasté. Son dessin colle à l’atmosphère du pavillon de banlieue où disparaissent les victimes qu’il a contactées par petites annonces. Tout au long de ces 137 pages au grand format, les compositions de Chabouté jouent sur la répétition de certaines vignettes transformant cette histoire en un refrain lancinant et macabre.

Un album d’une grande force mystérieuse qui revisite l’Histoire avec autant d’imagination que de virtuosité !

Henri Désiré Landru, Christophe Chabouté, Vents d’Ouest, septembre 2006, 137 pages au format 22,8×32,3cm

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Lune de guerre

26 novembre 2013

lune-de-guerre-cv.jpg

Une tranche de société à l’aigre doux !

Deux grands noms de la Bande Dessinée pour un album qui a séduit de nombreux lecteurs tant le dessin d’Hermann met en scène avec force les caractères trempés qui s’affrontent progressivement.

Au cours d’un mariage, le père de la marié reproche au restaurateur de leur servir des tomates dont les crevettes ne sont pas fraîches… ce qui va s’envenimer avec des séquestrations dans les toilettes et exploser en drame… Les mécanismes de la tragédie sont rendus dans leurs enchaînement implacables.

La bêtise humaine, avec ses calculs, ses susceptibilités, trouve ici un album saisissant, hélas très convainquant…

Lune de guerre, (S : Van Hamme ; D : Hermann) Dupuis, Collection « Aire Libre », janvier 2000

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

lune-de-guerre-pl.jpg

District 77

22 novembre 2013

district77-t1-cv district77-t2-cv district77-t3-cv

Du bazooka à chaque tome, un fond diabolique de possession vaudou, une ligne constante d’introspection et d’histoire d’enfance, une dose massive de mafia et de policier plus que ripoux, un art consommé de la reprise narrative sous un nouvel angle… et tout cela en 3 volumes denses, explosifs, efficaces sans aucun temps mort ! Un très grand moment de BD !

Pour Lili Lafayette c’est son premier jour au Commissariat de Police du District 77. Pour Big Boss, c’est son entrée dans le coma après qu’une aussi étrange qu’efficace tueuse ait fait une carnage dans les appartements privés du caîd de la pègre. Pour l’hôpital Carpenter qui l’accueille c’est une étonnante succession de malades soudain possédés pr Fernando Da Silva qui veut se venger…

C’est noir, c’est lugubre, écrit à coup de rocket, mais la voix off qui accompagne le récit, le personnage attachant de Lili Lafayette font entrer le lecteur dans cet incroyable scénario ébouriffant et décuplé par la Qimbanda, une magie noire brésilienne. De plus, le choix dans la dominante des couleurs, les cadrages et les plans choisis par Denys soulignent très bien le déchaînement des actions. Après « Lili », « Furiani Vendetta », « Big Boss Requiem » n’en démord pas !?! Pas de répit pour le lecteur !

A lire absolument pour les amateurs de ce genre littéraire et par … ceux qui croit encore que les éditions Le Lombard ne font que ces séries « pépères » !?!

District 77, série complète en 3 tomes : « Lili », « Furiani Vendetta », « Big Boss Requiem » (S : Jean-Philippe Dugand ; D : Denys) chez Le Lombard, collection Troisième vague », octobre 2006, février 2008, février 2009

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.

district77-t1-p3 district77-t2-p11 district77-t3-p17

La Loi du Kanun

15 novembre 2013

kanun-cv1.jpg kanun-cv2.jpg kanun-cv3.jpg

La loi du Kanun qui régit le nord de l‘Albanie légifère notamment la vengeance, les règles de vendetta. A la chute du terrible régime stalinien, c’est dans cette tradition que les habitants vont chercher refuge. Entre autre, lorsque dans une famille,  une vengeance doit s’accomplir et qu’aucun homme n’a survécu, une femme peut alors prendre sa place. Elle change de prénom et de sexe afin que la vengeance familiale puisse se perpétuer.

C’est dans ces liens inextricables que nous nous laissons mener de main de maître mystificateur par Michel Chevereau. L’histoire de chacun des protagonistes n’est pas aussi simple que l’on pourrait y croire et des rebondissements inattendus ponctus chacun des trois volumes de cette série. Amour d’enfance, mafia, règlements de compte, honneur bafoué, fidélités désespérées sont ici des ingrédients très efficaces…

La finesse du trait, les couleurs pastelles, le réalisme parfois onirique de certaines planches rendent très présent cet univers où tout semble se tenir et s’entrecroiser.

Une superbe trilogie, encore trop méconnue …

La Loi du Kanun, Série Complète en 3 Tomes (S : Michel Chevereau ; D : Jack Manini), Glénat, Collection Grafica, avril 2005 à Janvier 2008

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.

kanun-pl2.jpg kanun-pl3.jpg

Dix de Der

10 novembre 2013

dix-de-der-cv.jpg

Humour et tragique se croisent une fois de plus sous le pinceau de Comès.

En un zeste de communication vers l’au-delà, les Ardennes et la contre-offensive allemande sont l’occasion pour une nouvelle réflexion sur la vanité des conflits et sur les hommes qui s’y broient.

Avec son monde en noir et blanc, ses encrages aux effets lumineux, Comès nous met au diapason de trois fantômes qui attendent dans leur trou un quatrième protagoniste qui leur permettrait de faire une belote. Les dialogues se font savoureux et métaphysiques, accompagnant le lecteur dans cette descente au pays de la mort joyeuse.

« Et Dieu dans tout ça ? » interroge un des corbeaux… tandis que le Christ triche aux cartes… A savourer sous la neige qui tombe…

« Dix De Der » de Didier Comès chez Casterman, Octobre 2006, 56 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

dix-de-der-pl.jpg

Les derniers corsaires

9 novembre 2013

dernierscorsaires-cv.jpg

Le dessin avec ses variations de tons entraîne immédiatement le lecteur dans un monde d’autrefois : celui d’un sous-marin anglais durant la Deuxième Guerre mondiale. S’inspirant de faits réels, le huit clos et le contexte des combats offrent une réflexion sur la confrontation des tempéraments entre le capitaine Wallis et son second Wolf, sur le drame des choix et des devoirs d’un commandant.

Pression, ambition, stratégie sont au rendez-vous dans un graphisme qui rappelle celui de Blain et une atmosphère à la « Black et Mortimer ». Le roman d’aventure s’approfondit en un drame psychologique où l’honneur s’offre une seconde chance…

Voilà une superbe entrée dans la BD québécoise, avec un dossier final qui ouvre de façon surprenante la destinée tragique du « Thorn »…

Les derniers corsaires, (D : Jocelyn Houde; S : Marc Richard), Edition de La Pastèque, avril 2006, 62 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

dernierscorsaires-pl.jpg

Un homme est mort

8 novembre 2013

Gallimard, Davodeau Homme Cv

Le réalisme de Davodeau fait merveille une fois de plus pour nous donner d’entrer dans une aventure humaine : René Vautier, recherché par la police car cinéaste engagé, est mandaté par la CGT pour tourner un documentaire dans la tourmente sociale des mouvements ouvriers de 1950. Le 17 avril, à Brest, la police tire sur la foule faisant un mort.

Les auteurs s’attachent alors à décrire le tournage du film qui va s’en suivre, son montage précaire et surtout sa projection nocturne aux quatre coins de la ville assiégée. Derrière ce devoir de mémoire, c’est la violence et la détermination qui sont rendues palpables, l’abattement et l’engagement. Il y a le poème d’Eluard, « Au rendez-vous allemand » et le silence extraordinaire de certaines planches.

Jamais un travail didactique n’a été aussi poétique ! L’émotion si politique !

Un homme est mort, (D : Etienne Davodeau ; S : Kris) Futuropolis/Gallimard, Octobre 2006, 80 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Davodeau Homme Pl

Au-delà des nuages

3 novembre 2013

Enfin ! C’est fait ! Une troisième édition vient de remettre les deux tomes qui composent cette série dans les rayons des libraires ! Si vous n’y avez pas encore succombé : allez-y ! Du grand art !

Le dessin de Romain Hugault avec la précision de son réalisme fait merveille dans ce monde d’avions et de ciels tourmentés ! Une belle virtuosité graphique renforcée par un scénario qui ne se contente pas de laisser défiler les superbes planches : l’amitié, les trahisons, les envolées folles, les déflagrations construisent une belle histoire où les hommes se partagent la grandeur de l’horizon !

Pilote pour l’Aéropostale, puis pilote de course, cascadeur, volontaire des Forces Française Aériennes Libres, la vie de Pierre Lucas-Ferron Laroche accompagne avec passion les développements de l’aviation dans son âge d’or des années 30. Le pilote français, malgré ses accidents, n’aura de cesse de rivaliser avec Allan Thompson, cet américain qui lui a sauvé la vie dans la cordillère des Andes…

Au delà des nuages, série complète en 2 tomes ( D : Romain Hugault ; S : Régis Hautière) édités chez Paquet collection « Cockpit », de novembre 2006 à novembre 2007

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.