Posts Tagged ‘Etienne Davodeau’

Les Mauvaises Gens

31 mars 2014

mauvaiss-gens-cv.jpg

Etienne Davodeau fait revivre à travers ses personnages très attachants le monde ouvrier et ses  combats dans la région des Mauges (d’où l’origine du titre de l’album), une région située entre Nantes, Angers et Cholet. Marie-jo et Maurice racontent leur enfance pauvre mais heureuse où le travail des jeunes commençait dès l’age de 14 ans en usine ou chez un patron.

Nous suivons au cours de la lecture l’évolution des idées dans cette région rurale, catholique et ouvrière dans les années 50  jusqu’aux années 80. L’arrivée d’un jeune prêtre va bouleverser leur vie. Il leur fait comprendre qu’ils ne doivent que compter sur eux pour s’en sortir et améliorer leur sort. Ils se lancent dans la  J.O.C. Ils découvrent la mer et le syndicalisme.

Les dessins en noir et blanc sont expressifs et rendent, tel un reportage, cette atmosphère rurale de petit village retranché mais où l’entraide est sûre. Le texte se lit facilement. L’auteur n’oublie pas de nous informer des évènements marquants au point de vue religieux, historique et technique. Le tout est un régal où l’ennui n’a pas sa place.

C’est une belle tranche de vie qui témoigne avec respect et tendresse de l’évolution de toute une génération.

Les mauvaises gens d’Etienne Davodeau, Delcourt, Collection « Encrages », août 2005, 185 pages

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.

mauvaiss-gens-pl.jpgmauvaiss-gens-pl-a.jpgmauvaiss-gens-pl-b.jpgmauvaiss-gens-pl-d.jpgmauvaiss-gens-pl-2-p.jpg

Publicités

Lulu, Femme Nue (T. 1 et 2)

8 février 2014

lulucouv

Étienne Davodeau, vous le savez bien, c’est l’auteur d’un Homme est mort ou des Mauvaises gens… un grand monsieur de la bande dessinée. Scénariste et dessinateur il a su donner leur place aux documentaires, aux tranches de vie saisies sur le vif avec un art de la planche et du récit qui rend la vie à sa juste place.

Dans ce diptyque, Lulu, femme nue, il renoue avec la fiction, utilisant ce détour pour encore mieux nous faire accompagner l’itinéraire d’une femme. A l’issue d’un entretien d’embauche, une fois de plus infructueux, Lulu, mère de famille et quarantenaire, se laisse happer par la liberté d’une escapade imprévue, inédite et… savoureuse. Dans le second tome, Marthe, une « petite vieille énergique », va redéployer son étrange quête intérieure…

Le ton des couleurs, le choix de la narration, les esquisses de situation déploient au fil des pages cette vacance enfin « autorisée ». C’est simple, c’est beau, c’est respectueux !

Quelle justesse chez ce Etienne Davodeau !?!

Lulu, femme nue d’Etienne Davodeau, édité chez Futuropolis, (T.1 novembre 2008, T.2 mars 2010), 80 pages.

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter l’intégrale sur Amazon, cliquez ici.

lulu01 lulu03 lulu08 lulu10

Un homme est mort

8 novembre 2013

Gallimard, Davodeau Homme Cv

Le réalisme de Davodeau fait merveille une fois de plus pour nous donner d’entrer dans une aventure humaine : René Vautier, recherché par la police car cinéaste engagé, est mandaté par la CGT pour tourner un documentaire dans la tourmente sociale des mouvements ouvriers de 1950. Le 17 avril, à Brest, la police tire sur la foule faisant un mort.

Les auteurs s’attachent alors à décrire le tournage du film qui va s’en suivre, son montage précaire et surtout sa projection nocturne aux quatre coins de la ville assiégée. Derrière ce devoir de mémoire, c’est la violence et la détermination qui sont rendues palpables, l’abattement et l’engagement. Il y a le poème d’Eluard, « Au rendez-vous allemand » et le silence extraordinaire de certaines planches.

Jamais un travail didactique n’a été aussi poétique ! L’émotion si politique !

Un homme est mort, (D : Etienne Davodeau ; S : Kris) Futuropolis/Gallimard, Octobre 2006, 80 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Davodeau Homme Pl

Lulu, femme nue (T.1)

12 décembre 2008

lulucouv

Étienne Davodeau, vous le savez bien, c’est l’auteur d’un Homme est mort ou des Mauvaises gens… un grand monsieur de la bande dessinée. Scénariste et dessinateur il a su donner leur place aux documentaires, aux tranches de vie saisies sur le vif avec un art de la planche et du récit qui rend la vie à sa juste place.

Dans ce diptyque, Lulu, femme nue, il renoue avec la fiction, utilisant ce détour pour encore mieux nous faire accompagner l’itinéraire d’une femme. A l’issue d’un entretien d’embauche, une fois de plus infructueux, Lulu, mère de famille et quarantenaire, se laisse happer par la liberté d’une escape imprévue, inédite et… savoureuse.

Le ton des couleurs, le choix de la narration, les esquisses de situation déploient au fil des pages cette vacance enfin « autorisée ». C’est simple, c’est beau, c’est respectueux !

Quelle justesse chez ce Etienne Davodeau !?!

Lulu, femme nue (T.1) d’Etienne Davodeau, édité chez Futuropolis, novembre 2008, 80 pages.

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

lulu01 lulu03 lulu08 lulu10