Posts Tagged ‘adolescence’

L’Ascension du Haut mal

16 avril 2014

Quand le dessin rend une autobiographie universelle !

Il faudra en tout 6 tomes à David B pour raconter l’histoire de cette maladie qui entraîne son frère Jean Christophe et toute sa famille.

C’est à la fois la société des années 70 qui se dévoile avec sa macrobiotique, ses utopies communautaires, son anthroposophie… et en même temps toute l’intimité d’un enfant qui cherche à grandir et qui trouve dans le dessin sa voie pour survivre et vivre.

Car l’épilepsie (le Haut Mal en vieux français) met au banc de la société toute cette famille, les offre en proie aux gourous et aux charlatans jusqu’aux déchirements, aux plus grandes trahisons. David B en tire des planches époustouflantes d’exploration intérieure, tour à tour symbolistes, expressionnistes, minutieuses, factuelles. A travers ses réactions, l’ambivalence de ses sentiments vis-à-vis de son frère, David B livre à son lecteur éberlué, intimidé, tout ce qui va nourrir son univers intérieur d’aventure, d’ésotérisme et de fantastique.

Qui a dit que l’autobiographie était narcissique ?

Un grand chef d’œuvre de la Bande Dessinée à parcourir dans son entier. Personne n’en sort indemne tant chacun peut se sentir atteint au plus profond de son être, entre culpabilité et colère, entre sidération et émerveillement !

L’Ascension du Haut mal, de David B en 6 tomes chez L’Association, Collection « Esperluette », de novembre 1995 à octobre 2003

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 4 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 5 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 6 sur Amazon, cliquez ici.

Publicités

Le signe de la Lune

6 mars 2014

Le signe de la lune CV

Un conte comme on en rêve, sur l’enfance, sur l’adolescence, avec la cruauté vive qui soudain peut éclater et tout faire basculer dans les bandes d’enfants d’un petit village.

Un  conte en noir et blanc avec une touche d’un manteau rouge, comme cette touche qui crevait l’écran de La liste de Schindler au milieu de la foule des camps.

Un conte en deux parties pour dire que jamais tout est fini, que jamais l’impossible dominera tout une vie.

Pour la petite histoire, Le Signe de la lune a déjà été écrit et des­si­né en 1995 par En­rique Bonet. Quelques 24 pages à quelques exemplaires, tombées dans l’oubli jusqu’au jour où En­rique Bonet en reparle avec José Luis Mu­nue­ra. Pris par l’histoire, il propose un travail de réadaptation que nous découvrons aujourd’hui. Comme quoi, dessiner Spirou peut ouvrir les portes d’une belle réussite !

La fausse douceur du graphisme sait nous piéger comme seul un conte peut le faire pour nous amener, ailleurs, au-delà de nous-même. Ces 130 pages dans un grand et beau format, savent redonner vie, pour notre plus grand plaisir, aux vieilles légendes des campagnes espagnoles ! Superbe !

Le signe de la Lune, (S : José Luis Munuera, En­rique Bonet; D : José Luis Munuera), Dargaud collection » Long Courrier » octobre 2009, 130 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Le signe de la lune pl0 Le signe de la lune pl1 Le signe de la lune pl2 Le signe de la lune pl 4

Le complexe du Chimpanzé

1 mars 2014

complexe_du_chimpanze-t1 complexe_du_chimpanze-t2 complexeduchimpanzecouv

Superbe aventure spatiale et temporelle.

J’avais, pour ma part, été assez déçu du deuxième tome, moins saisi par l’arrivée sur Mars que lors la lecture du premier album « Paradoxe »… Mais le volume redonne consistance à l’ensemble du parcours où la quête de l’espace s’accompagne d’une aventure métaphysique et familale. Cette série s’approche du ton qui fait le succès d’Universal War One. Le dessin de Jean-Michel Ponzio y gagne aussi en densité, sachant prendre plus de distance avec les photos qui lui servent d’arrière plan.

Pour ceux qui n’auraient pas suivi cette sérié débutée en avril 2007, nous sommes en 2035, Hélène Freeman, astronaute de profession, s’est embarquée dans une expédition vers la planète Mars après avoir interrogé Neil Armstrong et Buzz Aldrin, les deux premiers hommes à avoir marché sur la lune… 66 ans plus tôt. Elle laisse alors sur terre sa fille Sofia, seule avec son sentiment d’être abandonnée par sa mère… L’arrivée sur Mars et l’hibernation du voyage réservent bien des surprises aux lecteurs !?!

Voilà qui va garnir les souliers, les cheminées ou les gateaux d’anniversaire ! Succès garanti !

Le complexe du Chimpanzé (T.3, « Civilisation ») (S : Richard Marazano, D : Jean-Michel Ponzio), Dargaud, novembre 2008

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

complexeduchimpanze01 complexeduchimpanze04 complexeduchimpanze05 complexeduchimpanze07

Coupures Irlandaises

24 février 2014

Au cours d’un séjour linguistique dans une famille d’accueil à Belfast, Nicolas et Chris, deux jeunes bretons, découvrent la dure réalité du conflit Nord Irlandais dans les années 80. Pluie, grisaille et petites irlandaises sont au programme mais l’histoire « avec sa grande Hache » dirait Perec, leur réserve une autre aventure humaine…

Kris, le scénariste du fameux « Un homme est mort », illustré par Etienne Davodeau, nous livre ici l’expérience de son adolescence où, à 14 ans, il s’est retrouvé plongé dans les tensions vécues par une famille irlandaise catholique habitant un quartier encerclé par les militaires britanniques. L’expression du dessin de Vincent Bailly, ses couleurs donnent au récit toute la profondeur d’une expérience adolescente.

Coupures Irlandaises, (S : Kris ; D : Vincent Bailly) Futoropolis, mai 2008, 80 pages dont 16 pages de dossier historique

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Lie de Vin

16 février 2014

lie-de-vin-cv.jpg

Tout va basculer avec le meurtre du chien Lulu, le seul ami d’un garçon de 14 ans qui est marqué à vie par cette tache de vin qui cartographie son visage et signe la seule chose que sa mère lui a léguée avant de l’abandonner.

Avec la disparition du chien, ce sont les relations du villages qui vont s’effilocher et laisser apparaître les secrets qu’elles se refusent jusque là de dévoiler.

Le dessin en couleurs directes épouse les paysages, sait rendre palpable aussi bien l’ennui, que les mystères et les caresses de l’adolescence.

Un très beau huit clos villageois, sous forme de journal intime, avec ses commères, son boucher à grande gueule, ses affronts, ses compassions et les rêves contrariés de l’adolescence !

Lie de Vin, (S : Eric Corbeyran, D : Olivier Berlion) Dargaud, Collection « Long Courrier » édition intégrale en septembre 1999, 88 pages

Pour acheter l’intégrale sur Amazon, cliquez ici.

lie-de-vin-pl-7g.jpg

Le Fils de l’Ogre

9 janvier 2014

fils-de-logre-cv

« J’avais envie de traiter le penchant pour la cruauté que peut avoir l’être humain« 

Grégory Mardon est avant tout connu pour ses chroniques urbaines et intimistes. Il a su conquérir son public avec des récits comme « Corps à Corps » ou « Incognito ». En abordant un conte moyenâgeux, l’auteur conserve son art de l’atmosphère, sa capacité à suggérer ce qui hante nos êtres intérieurs.

Ses planches en noir est blanc sont les sombres enluminures des aventures d’un orphelin à la violence encore inassouvie. Les riches heures de ses conquêtes n’éteindront jamais la source sombre de sa fougue guerrière. Le destin est aussi cruel que facétieux lorsqu’il s’agit de trouver le repos de âme !

Grâce au dessin, ce conte a la force et les accents de l’expressionnisme allemand auquel Grégory Mardon se réfère explicitement : quelle terrifiante leçon !

Du grand art : pour le dessin comme pour la narration !

Le Fils de l’Ogre de Grégory Mardon édité chez Futuropolis, en janvier 2009, 72 pages (21,5 x 29 cm)

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

fils-de-logre-pl-2 fils-de-logre-pl-1 fils-de-logre-pl-4

Makabi

10 décembre 2013

makabi-cv-int.jpg

Cette intégrale regroupe les trois volumes qui composent le premier cycle de Makabi, un anti-héros qui revisite le genre littéraire des enquêtes du FBI.

Lloyd Singer a tout sauf la gueule de l’emploi… et l’emploi lui-même. Il est vrai qu’il fait partie du FBI… mais comme chef-comptable. Et ce ne sont pas les muscles qui vont le propulser au devant de la scène mais son écoute… Quant à Makabi, le super-héros à l’américaine, je vous laisse découvrir ce que son masque cache…

Derrière le démantèlement d’un réseau de prostitution, c’est toute une réflexion humaine qui nous est offerte avec les remords et la mémoire du passé, avec des itinéraires attachants et complexes.

La simplicité du dessin cache bien son jeu et permet d’offrir cette intégrale à de plus jeunes lecteurs qui seront surpris par la profondeur attachante de Lloyd Singer et leur parlera de leur adolescence.

Makabi, Cycle 1 « Dossier Zéna », (D : Luc Brunschwig ; S : Olivier Neuray), Dupuis, collection « Repérages », intégrale du Cycle 1 « Dossier Zéna » éditée en novembre 2006, 144 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

makabi-pl-a.jpg makabi-pl-2.jpg makabi-pl-3-a.jpg

Quartier lointain

6 novembre 2013

quartier-lointain-cv1.jpg quartier-lointain-cv2.jpg

Un grand classique !

 

En rentrant du travail, un homme, au milieu de sa vie, se trompe de train. Au lieu de rentrer chez lui, il prend la ligne qui le ramène à son village d’enfance. Il en profite pour se recueillir sur la tombe familiale. Il s’endort dans le cimetière et, se réveille dans le passé, au même endroit mais dans son corps d’adolescent. Il comprend qu’une seconde chance lui est donnée : il peut revivre des événements passés tout en profitant de son expérience d’homme mûr. Un objectif s’impose à lui : empêcher la fuite de son père du domicile familial, et essayer d’en comprendre la raison.

Il redécouvrira avec des yeux nouveaux ce que fut sa vie d’adolescent, sa vie de famille, ses amis et son premier amour d’adolescent. L’histoire prend alors un air de tragédie : il voit se rapprocher le jour de la disparition de son père sans pouvoir empêcher l’inévitable. La chance qu’il reçoit ne consiste pas à changer le passé mais à comprendre la profonde proximité du père et du fils traversant une même crise existentielle.

Le dessin en noir et blanc de Jirô Taniguchi est d’une grande beauté toute asiatique. A travers des paysages silencieux, des pauses dans la narration, l’auteur sait nous faire éprouver une certaine nostalgie d’un passé révolu, la joie simple d’une vie offerte et la difficulté de traverser une vie qui semble s’imposer par les multiples contraintes qu’elle recèle. C’est un merveilleux roman graphique à conseiller largement.

Quartier lointain, de Jirô Taniguchi, chez Casterman, septembre 2002 à mai 2003, novembre 2005 pour l’intégrale

 

Billet de lecture envoyé par BenCop ! Merci de sa contribution !

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter l’intégrale sur Amazon, cliquez ici.

l’été 63 (T.1)

2 août 2009

ete 63 CV

Une histoire poignante en 2 tomes servie par le graphisme crayonné et intime du québécois Vincent Rioux.

La vie d’un jeune garçon va basculer parce qu’un soir son père lui apprend qu’après le décès de son épouse il a eu une relation au Vietnam dont est née une jeune fille qui va bientôt venir en France…

Bien sûr on devine que Paul, aidé de sa Grand-mère auvergnate et de ses amis d’enfance, va se laisser apprivoiser par sa demie-soeur Linh. Mais on ne sait quels chemins va prendre cet attachement ni comment le silence d’un père va continuer à éclabousser son adolescence.

Un album délicat, poignant, attachant entre musique yéyé et guerre du Vietnam…Un grand moment de lecture !

L’été 63 Tome 1  (S : Marc Bourgne ; D : VoRo) édité chez Vents d’Ouest, collection « Terres d’origine », juin 2009

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

ete63 pl3 ete63 pl4 ete63 pl21

La femme accident (T.1)

1 juin 2008

Un album tout en tension comme le personnage principal, une tension entre la finesse, la délicatesse du dessin d’Olivier Grenson et la dureté, la lourdeur implacable, de cette destinée imaginée par Denis Lapiere.

Ce dernier, troublé par une visite dans le monde carcéral, convie ses lecteurs à endurer la solitude de ces femmes coupées du monde extérieur. C’est ainsi que nous suivons l’itinéraire de Julie, une jeune maman célibataire, qui passe en jugement pour homicide. Avec elle, nous revoyons son adolescence de femme regardée, désirée ; son grand amour Théo dont elle va tomber enceinte et dont le père va décider l’avortement pour elle, considérant tout cela comme un simple « petit accident »…

Par ce jeu entre prison et flash-backs Denis Lapière rend Julie extrêmement attachante, nous aidant à mieux entrer dans son caractère et dans cette histoire qui va la mener à son inculpation. Les planches en couleurs directes d’Olivier Grenson étalent en pleines pages les décors industriels qui ont façonné son enfance. Sous son regard, friches, terrils, sidérurgies rayonnent d’une superbe présence.

Il ne nous reste plus qu’à attendre sagement la fin de ce diptyque très attachant !

La femme accident, (T.1) (D : Olivier Grenson ; S : Denis Lapière) chez Dupuis, Collection « Aire Libre » mai 2008

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.