Posts Tagged ‘secret’

Lie de Vin

16 février 2014

lie-de-vin-cv.jpg

Tout va basculer avec le meurtre du chien Lulu, le seul ami d’un garçon de 14 ans qui est marqué à vie par cette tache de vin qui cartographie son visage et signe la seule chose que sa mère lui a léguée avant de l’abandonner.

Avec la disparition du chien, ce sont les relations du villages qui vont s’effilocher et laisser apparaître les secrets qu’elles se refusent jusque là de dévoiler.

Le dessin en couleurs directes épouse les paysages, sait rendre palpable aussi bien l’ennui, que les mystères et les caresses de l’adolescence.

Un très beau huit clos villageois, sous forme de journal intime, avec ses commères, son boucher à grande gueule, ses affronts, ses compassions et les rêves contrariés de l’adolescence !

Lie de Vin, (S : Eric Corbeyran, D : Olivier Berlion) Dargaud, Collection « Long Courrier » édition intégrale en septembre 1999, 88 pages

Pour acheter l’intégrale sur Amazon, cliquez ici.

lie-de-vin-pl-7g.jpg

Publicités

Cross Fire (T.3)

26 juillet 2008

Monsignor Marchesi et les feuillets supposés écrits de la main de Judas ont été engouffrés dans la mer Egée. Gina se bat pour libérer le père Dimitrios. Sofia, elle, essaye désespérément de ramener Angleo à la vie. Et Prometheus veille… Ainsi vont les aventures des agents du Cabinet Noir du Vatican depuis que Sofia d’Agostino se doit d’être protégée dans ses investigations par un jeune porte flingue de la Mafia, Angelo Costanza…

Bref, après Opération Judas et Au service de sa Sainteté, le troisième tome de la série Cross Fire ne dénote pas ! De l’action mais surtout, quelques avancées déterminantes dans l’intrigue, toujours dans une ambiance légère, décalée, ironique sur elle-même. Comme dans d’autres séries, le scénario de Jean-Luc Sala surfe sur la vague religieuse avec l’Inquisition, les Templiers, ses secrets et ses hérésies. Mais il sait le faire avec clins d’œils, autodérision et surtout, avec le dessin de Pierre-Mony Chan qui s’inspire des mangas tout en exploitant à merveille le découpage et la taille de la Bande Dessinée européenne.

Pour le plus grand bonheur du lecteur, un lecteur qui reconnaît s’intéresser plus aux canons des mensurations « 110 C » qu’au canon des Ecritures, tout est souligné, « surjoué »… Un excellent moment de lecture, fraîche et heureuse, en cet été !

Cross Fire, t.3 « Mourir et laisser vivre »  (S : Jean-Luc Sala; D : Pierre-Mony Chan) Soleil Productions, collection « Soleil levant », juin 2008

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.