Posts Tagged ‘Jirô Taniguchi’

Le journal de mon père

27 janvier 2014

journal-pere-cv.jpg

Après « Quartier lointain », nous continuons sur les mangas de Jirô Taniguchi. C’est une très belle entrée en matière pour les personnes non initiées aux mangas. Non, DragonBall Z n’est pas l’exemple type d’un manga !

Yoichi Yamashita revient dans son village natal pour la mort de son père, après 15 ans sans avoir donné de nouvelles. Relation père-fils, incompréhension du fils face au divorce, départ de la mère, un père qui se tue à la tâche… tout au long de la veillée funèbre, les membres de la famille relatent les souvenirs et font découvrir à Yoichi des facettes de son père inconnues de lui.

Grâce à ses dessins très fins tout en dégradé de gris et à des flashbacks très bien utilisés, Jirô Taniguchi nous entraîne dans cette histoire de famille touchante.

Le journal de mon père, de Jirô Taniguchi, chez Casterman 2004

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Le journal de mon père

Publicités

Quartier lointain

6 novembre 2013

quartier-lointain-cv1.jpg quartier-lointain-cv2.jpg

Un grand classique !

 

En rentrant du travail, un homme, au milieu de sa vie, se trompe de train. Au lieu de rentrer chez lui, il prend la ligne qui le ramène à son village d’enfance. Il en profite pour se recueillir sur la tombe familiale. Il s’endort dans le cimetière et, se réveille dans le passé, au même endroit mais dans son corps d’adolescent. Il comprend qu’une seconde chance lui est donnée : il peut revivre des événements passés tout en profitant de son expérience d’homme mûr. Un objectif s’impose à lui : empêcher la fuite de son père du domicile familial, et essayer d’en comprendre la raison.

Il redécouvrira avec des yeux nouveaux ce que fut sa vie d’adolescent, sa vie de famille, ses amis et son premier amour d’adolescent. L’histoire prend alors un air de tragédie : il voit se rapprocher le jour de la disparition de son père sans pouvoir empêcher l’inévitable. La chance qu’il reçoit ne consiste pas à changer le passé mais à comprendre la profonde proximité du père et du fils traversant une même crise existentielle.

Le dessin en noir et blanc de Jirô Taniguchi est d’une grande beauté toute asiatique. A travers des paysages silencieux, des pauses dans la narration, l’auteur sait nous faire éprouver une certaine nostalgie d’un passé révolu, la joie simple d’une vie offerte et la difficulté de traverser une vie qui semble s’imposer par les multiples contraintes qu’elle recèle. C’est un merveilleux roman graphique à conseiller largement.

Quartier lointain, de Jirô Taniguchi, chez Casterman, septembre 2002 à mai 2003, novembre 2005 pour l’intégrale

 

Billet de lecture envoyé par BenCop ! Merci de sa contribution !

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter l’intégrale sur Amazon, cliquez ici.