Posts Tagged ‘Espionnage’

Pétra chérie

5 mai 2014

petra-cv

336 pages de trait fin, classique, à en faire pâlir d’envie des albums comme Ethiopiques d’Hugo Pratt.

Car c’est encore d’Italie que surgissent ces planches aussi fascinantes que leur belle héroïne Petra de Karlowitz, mélange de Louise Brooks et de Mata-Hari. Attilio Michelluzzi, fils d’officier aviateur, architecte, devra au coup d’état qui renversa le roi de Libye, de se mettre tardivement à la Bande Dessinée… De son enfance en Istrie, sur les marches de l’ancien empire austro-hongrois, du ronronnement des moteurs d’avion, des glorieux faits d’armes du Baron Rouge ou de Mermoz, il fera jaillir de 1977 à 1982 cette superbe aventurière qui sème le trouble de son charme et de ses actes de bravoure à travers l’Europe de la première guerre mondiale, des Flandres à la Turquie.

Les épisodes sont courts, bien saisis. La narration est efficace jouant entre humour, suspens, drame et distance. Le rocambolesque des situations s’appuie subtilement sur une solide documentation, sans jamais peser sur le rythme endiablé du récit. Le noir et blanc des planches fait dans la dentelle hachée, nerveuse, énergique, tour à tour sensuelle, psychologique, bonhomme, poétique. Quel art !

Petra de Karlowitz marque le chant du signe d’un monde où l’élégance et la noblesse croyaient encore gouverner comme les derniers Seigneurs de guerre… sans entendre la barbarie victorieuse sur tous les chants de bataille.

Un grand classique sur l’histoire qui bascule !

Pétra chérie d’ Attilio Michelluzzi, édition intégrale par Mosquito, décembre 2008, 336 pages (24×30)

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

petra_bosphore01 petra_desert05

Publicités

Berlin (T. 1 à 3)

14 avril 2014

berlin1 cv berlin2 cv berlin3 cv

Berlin, ville revisitée au travers du regard d’aviateurs qui ont eu à la bombarder puis après à l’approvisionner.

Cette trilogie nous offre une magistrale leçon d’histoire, celle des pilotes de la RAF et surtout celle d’une ville qui fut l’enjeu de tensions extrêmes jusqu’à la chute du mur.

Avec « Les Sept Nains » (une réédition d’un album paru initialement chez Dupuis dans la collection Aire Libre) et « Reinhard le Goupil », le lecteur fait la connaissance du seul pilote rescapé de l’équipage d’un bombardier, Stuart, qui assure en 1948 les liaisons du pont aérien avec Berlin. Dans « Deux Enfants de Roi », le troisième volume qui se déroule de nos jours, le personnage principal recherche ce qui est arrivé aux protagonistes des tomes précédents, notamment à l’époque de la construction du mur de Berlin.

A travers des personnages ayant réellement existé, des textes fournis et didactiques, Marvano nous fait relire certaines des grandes pages de ce XXème siècle qui firent de Berlin le centre de l’équilibre du monde. Son dessin, simple, épuré, se met au service d’histoires qui ne cherchent pas à s’évader dans une fausse intrigue mais à faire entrer son lecteur dans une pédagogie de la complexité humaine et historique.

C’est instructif, c’est intéressant… pour ceux qui acceptent encore que l’histoire ne s’écrive pas seulement en 24 heures chrono ! A lire comme une « spéciale dédicace » à tous ces profs d’Histoire Géo qui ont su nous passionner durant nos études !?!

Berlin (T. 1 à 3) de Marvano, édité chez Dargaud de juin 2007 à février 2008

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.

berlin1_pla berlin2_pla berlin3_pla

Black Op

22 mars 2014

black-op-t5

Rarement un tome final de série n’a été aussi bien construit pour se lire en lui-même mais aussi pour remettre en lumière toutes les histoires des volumes précédents. Du grand art ! Stephen Desberg, le scénariste d‘IR$, d’Empire USA et du Scorpion, s’est régalé et nous avec !

Depuis février 2005, le lecteur s’est laissé embarquer dans un extraordinaire montage de manipulation et de déstabilisation à plusieurs étages ! Pour faire bref : suite à une enquête pour fraude lors des élections présidentielles aux Etats Unis, Floyd Whitman se retrouve plongé dans son passé avec la CIA lorsque celle-ci avait décidé de s’allier avec la mafia russe pour faire tomber le régime communiste en place…

L’ensemble est très crédible, mené avec un réel savoir de Desberg, servi par le dessin semi réaliste et tout en rondeur de Labiano. C’est une bonne série où le plaisir est au rendez-vous pour ceux qui aiment les ambiances à la Tom Clancy, les intrigues entre espionnage et contre-espionnage, la guerre froide et les flash-back pas trop psychologiques.

Black Op série en 6 volumes (S : Stephen Desberg ; D : Hugues Labiano) publiée chez Dargaud de février 2005 à janvier 2010

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 4 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 5 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 6 sur Amazon, cliquez ici.

Si Dieu le veut

5 février 2014

Claude Lelouch fait maintenant dans la Bande Dessinée… et comme le veut l’expression… cela fait « louche » sur une couverture… et quand vous ouvrez l’album la naïveté du dessin vous fait dire que vous aviez raison de vous dire que c’était… « louche » !?!

Et puis voilà, vous vous mettez à feuilleter l’album, histoire de voir si l’histoire résiste… et là vous tombez sur une intrigue qui traite de la manipulation, de ce qui pousse les gens à agir, à dépasser leurs petits intérêts, de la façon dont nous enfermons Dieu dans certains rêves de destin et de toute puissance…

Alors vous relisez cet album, vous vous dites que l’idée est vraiment bonne et vous oubliez la ligne claire, les traits trop anguleux, les couleurs classiques et vous tombez vous aussi dans la manipulation…

Mais la prochaine fois, M. Lelouch ne laissez pas des voix divines vous dicter votre dessinateur… demandez à vos vrais amis !?!

Si Dieu le veut (S : Claude Lelouch ; D : Bernard Swysen) Emmanuel Proust éditions, août 2008

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Alpha (1er Cycle : T. 1 à 3)

31 janvier 2014

Ce triptyque inaugure en fanfare une excellente série d’espionnage…

Mafia russe, organisations financières, banquier allemand se croisent sur fond de galerie d’art pour un trafic de roubles en la modique somme de 500 millions de dollars… de quoi faire du remue ménage jusqu’à Moscou et brouiller les pistes à coup de revirements et de trahisons…

C’est enlevé, haletant, efficace comme le dessin réaliste de Youri Jigounov. Le décès, à 35 ans, du scénariste Pascal Renard en avril 1996, a mis le pied à l’étrier de Mythic qui a su prendre au vol la qualité et l’atmosphère de l’intrigue dans une Russie post-soviétique.

Alpha est une excellente série qui semble encore trop peu diffusée alors qu’elle joue, sans s’essouffler, dans la même catégorie qu’IRS ou Largo Winch.

Alpha, Cycle 1, tomes 1 à 3 (S : Pascal Renard, Mythic; D : Youri Jigounov) Le Lombard, Collection « Troisième vague », édités de mai 1996 à avril 1998

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.

Je suis légion

16 janvier 2014

Couverture

En trois tomes, le chassé croisé entre quatre personnages qui de Londres à la Transylvanie s’affrontent autour d’un projet de soldats surhumains. Grâce au sang d’une jeune fille roumaine, ces soldats sont capables de tous obéir à la même conscience. Dracula et le Strigoï rodent de façon aussi cauchemardesque que fascinante sur fond de Deuxième Guerre mondiale.

Le dessein glacé, mis en lumière par informatique, colle de façon très efficace à l’atmosphère lugubre de cette trilogie très dense en intrigues et en rebondissements. John Cassaday a d’ailleurs reçu le Eisner Award du meilleur dessinateur en 2005 pour la série « Je suis légion ».

Je suis légion (D: John Cassaday, S: Fabien Nury) Les Humanoïdes associés, (T.3 : Les trois singes, en Novembre 2007).

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Planche 3 singes

Celadon Run

6 janvier 2014

Tracy Night Torvill est désespérément recherchée non pour sa fortune comme on aurait pu le croire dans le première album mais pour sa participation à une tentative d’assassinat du président du Guayabal, état communiste des Caraïbes. Dénoncée comme dangereuse mercenaire par le gouvernement américain, elle faisait en fait partie d’un commando d’élite que le Président avait envoyé pour liquider ce dangereux opposant puis abandonné sur place pour cause de rapprochement diplomatique…

Bref, tout cela hume bon le scénario de film américain, avec ses lâchetés, ses abandons, son héroïsme, ses fidélités, ses coups diplomatiques à trois bandes entre armée, services secrets et ambitions personnelles… et c’est comme cela qu’il faut aborder cette série en 4 volumes… sans plus, sans moins… Ce ne sont donc pas les rebondissements qui vont manquer, avec un dernier tome qui « ramasse » toutes les ficelles.

Cette série a été très défavorisée par les aléas de ses dessinateurs : Klimos qui selon les rumeurs a eu du mal à arriver au bout du premier album a été remplacé par Frank Brichau qui lui-même fut remplacé par Alain Queireix qui achève les derniers tomes de cette aventure avec un trait réaliste, efficace, bien coloré. Cela fait un peu désordre et cela se ressent… mais l’aventure est bien au rendez-vous.

Un bon thriller aux accents made in america qui n’a d’autres prétentions que de vous distraire et de vous faire passer un bon mment de lecture !

Celadon run, Série complète en 4 tomes (S : Erik Arnoux, D : Alain Queireix) Glénat, collection « Bulle noire », éditée de novembre 1998 à juin 2004

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 4 sur Amazon, cliquez ici.

Tower

25 décembre 2013

tower01-cv.jpg tower02-cv.jpg tower03-cv.jpg

Je sais, le troisième tome de cette série est un peu décevant car trop classique, trop lisse… surtout en comparaison avec les deux premiers… mais est-ce une raison pour bouder son plaisir devant une belle intrigue irlandaise… !?!

Une série d’attentats fait à nouveau trembler l’Irlande du Nord et à nouveau le nom de Tower est évoqué avec effroi… tandis qu’en Italie, celui dont le nom code était autrefois Tower, voit sa vie tranquille à nouveau basculer vers l’horreur. Seul il doit se battre contre ses anciens amis et déjouer le complot qui l’enserre…

Une volonté de coller à l’actualité ; du suspens, des rebondissements, du rythme ; un dessin tendu, nerveux, ombrageux : de quoi tout de même se régaler !

Tower, série complète en 3 tomes (S : Ange ; D : Sébastien Goethals), Vents d’Ouest, Collection « Turbulences » de mars 1999 à mai 2002


Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.

tower-01-pl-1.jpg tower-02-pl-2.jpg tower-03-pl-1.jpg

Super Spy

18 novembre 2013

340 pages pour renouer avec le mystère de l’espionnage…

S’il est devenu à la mode de parler de roman graphique pour un album de BD… eh bien Super spy mérite véritablement cette appellation : par son graphisme, par les destins croisés qu’il s’ingénie à mêler d’un court chapitre à l’autre, tissant une incroyable toile d’araignée où personnages et lecteur sont lentement englués, capturés.

340 pages pour évoquer les missions dangereuses, naïvement héroïques ou insensément banales durant la deuxième Guerre Mondiale. 340 pages pour évoquer le Caire, Stalingrad, le temps d’une infiltration, le temps d’une rencontre. 340 pages aux couleurs d’un autre temps passé qui ne vous laisseront pas au bout de vos surprises !

Un gros livre qui a la délicieuse saveur des vieux films des années cinquante… à vous de voir si vous voulez le lire dans l’ordre des pages ou dans celui des dossiers !?!

Super spy de Matt Kindt aux éditions Futuropolis, août 2008, 336 pages (14,5×21 cm)

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Hauteville House

4 novembre 2013

hauteville-house-cv1.jpg hauteville-house-cv2.jpg hauteville-house-cv3.jpg hauteville-house-cv4.jpg

Le grand spectacle de l’histoire vous en offre plein les yeux, à la façon Jules Vernes revisité par « Autant en emporte le vent » !

Nous sommes sous Napoléon III qui a décidé de se mêler de la Guerre de Sécession. Nordistes comme sudistes bénéficient de technologies revisitées par nos auteurs, ce qui a le charme de brouiller les cartes et de nous faire rêver comme des enfants qui jouent aux petits soldats avec des machines incroyables et quelque peu magiques. Fred Duval et Thierry Gioux se sont régalés à imaginer engins volants, véhicules et gadgets très réussis.

Ces albums sont donc d’une grande richesse graphique avec des planches qui fourmillent d’inventions et de détails. L’intrigue sait elle aussi mêler les genres et les personnages tissent chacun une toile captivante et riche.

C’est paraît-il du « steampunk »… mais que ce terme ne vous gâche ce qui sera un réel plaisir de lecture et d’imaginaire !

 » Hauteville House « , (D :Thierry Gioux; S: Fred Duval) Delcourt, Collection “Série B” de février 2004 à octobre 2007

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 4 sur Amazon, cliquez ici.

hauteville-house-pl-1.jpg hauteville-house-pl2.jpg hauteville-house-pl3.jpg hauteville-house-pl4.jpg