Posts Tagged ‘Italie’

Pétra chérie

5 mai 2014

petra-cv

336 pages de trait fin, classique, à en faire pâlir d’envie des albums comme Ethiopiques d’Hugo Pratt.

Car c’est encore d’Italie que surgissent ces planches aussi fascinantes que leur belle héroïne Petra de Karlowitz, mélange de Louise Brooks et de Mata-Hari. Attilio Michelluzzi, fils d’officier aviateur, architecte, devra au coup d’état qui renversa le roi de Libye, de se mettre tardivement à la Bande Dessinée… De son enfance en Istrie, sur les marches de l’ancien empire austro-hongrois, du ronronnement des moteurs d’avion, des glorieux faits d’armes du Baron Rouge ou de Mermoz, il fera jaillir de 1977 à 1982 cette superbe aventurière qui sème le trouble de son charme et de ses actes de bravoure à travers l’Europe de la première guerre mondiale, des Flandres à la Turquie.

Les épisodes sont courts, bien saisis. La narration est efficace jouant entre humour, suspens, drame et distance. Le rocambolesque des situations s’appuie subtilement sur une solide documentation, sans jamais peser sur le rythme endiablé du récit. Le noir et blanc des planches fait dans la dentelle hachée, nerveuse, énergique, tour à tour sensuelle, psychologique, bonhomme, poétique. Quel art !

Petra de Karlowitz marque le chant du signe d’un monde où l’élégance et la noblesse croyaient encore gouverner comme les derniers Seigneurs de guerre… sans entendre la barbarie victorieuse sur tous les chants de bataille.

Un grand classique sur l’histoire qui bascule !

Pétra chérie d’ Attilio Michelluzzi, édition intégrale par Mosquito, décembre 2008, 336 pages (24×30)

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

petra_bosphore01 petra_desert05

Presque le Paradis

5 avril 2014

On ne s’attendrait pas à découvrir la Toscane avec la trame d’un tel dessin noir et blanc !

Comme si la lumière se faisait soudain fragile dans cette petite ville de Montepulciano lorsqu’il s‘agit de raconter les passions humaines prises entre la violence et le fascisme.

L’univers graphique du croate Danjiel Zezelj, né en 1966 à Zagreb, impose ici une atmosphère d’oppression et en même temps d’enchantement au quotidien qui donne à cette histoire d’amour les dimensions lumineuses des Roméo et Juliette de toujours.

Comme s’il s’agissait ici d’aider le lecteur à croire en la vie malgré les hommes, avec leur guerre, leur bassesse aussi violente que désespérée…

La vie au goût lumineusement amer d’une pâtisserie en spirale d’escargot… ?

Presque le Paradis, de Danjiel Zezelj, Mosquito, avril 2003, 64 pages

Voyage en Italie

13 décembre 2013

Encore un Cosey ! Encore un album intérieur et magique !

Profitant des rééditions pour ses 20 ans, la collection « Aire Libre » de chez Dupuis reprend en un volume ce voyage en Italie en compagnie de deux vétérans du Vietnam, traumatisés par leur guerre. Comme dans l’album « Saïgon-Hanoï« , c’est le contact avec l’enfance qui va progressivement ramener ces hommes à un autre vie, leur enfance et celle d’une jeune orpheline, Keo, qui a fui les Khmers Rouges en se glissant dans un avion.

Le dessin réaliste de Cosey enchante les paysages et accompagne cette lente reprise à la vie, avec tact, émotion, en un rythme très fin de flash-backs et de scènes pleines d’une saveur palpable.

Encore une très belle leçon d’amitié, d’amour et d’humanité !

Voyage en Italie, de Cosey, Dupuis, Collection « Aire Libre », réédition en mai 2008, 120 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Spaghetti Brothers

12 décembre 2013

spaghetti-brothers-t1-cv.jpgspaghetti-brothers-t13-cv.jpg spaghetti-brothers-t15-cv.jpg spaghetti-brothers-t16-cv.jpg

Ils sont 5 frères et sœurs, immigrés italiens aux Etat-Unis.

Le grand frère, Amerigo est patron d’un des gangs de la Mafia qui quadrille New-York. Franck le second est prêtre de paroisse. Antonio, le plus jeune est policier. Caterina, elle, est pour le cinéma muet la célèbre actrice égyptienne Gipsy Boone tandis que Carmela, mère de deux enfants, gagne sa vie la nuit comme… tueuse à gages.

Au fil des albums qui peuvent se lire comme autant de petites histoires autonomes, le lecteur découvre avec enchantements les drôles de relations qui peuvent unir la famille Centobucchi. Entre l’aîné qui reproche au cadet d’avoir fait mourir leur mère des suites de son accouchement, Franck qui n’hésite pas à fraccasser le crane d’Amerigo à coup de Croix chaque fois que ce dernier l’exaspère… et ce n’est pas si rare qu’on pouvait s’y attendre !

C’est drôle ! C’est grinçant, parfois, mais toujours drôle et attachant ! A faire pâlir d’envie les Soprano de la Télé qui semblent en comparaison bien sages et bien équilibrée !

Régalez-vous ! Et faites circulez cette série autour de vous pour répandre la bonne humeur !?! Il y a 16 volumes… vous avez de quoi faire !

Spaghetti Brothers, Série complète de 16 volumes, (S : Carlos Trillo ; D : Domingo Mandrafina), éditée en France par Vents d’Ouest, Collection « Turbulences », d’octobre 2003 à octobre 2007

Pour acheter l’intégrale sur Amazon, cliquez ici.

spaghetti-brothers-t1-pl-3.jpgspaghetti-brothers-t1-pl4.jpgspaghetti-brothers-t1-pl-5.jpgspaghetti-brothers-t1-pl-6.jpg

spaghetti-brothers-t9-pl.jpgspaghetti-brothers-t3-pl1.jpgspaghetti-brothers-t15-pl.jpgspaghetti-brothers-t16_pla.jpg

Par les chemins noirs (T. 1 à 2)

19 novembre 2013

par-les-chemins-noirs-1-cv parlescheminscouv

Mêlant réalité et fiction, David B. continue de plonger ses lecteurs dans cette période de folie où, après la guerre de 14-18, tout est possible !

En s’appuyant sur la tentative utopique et politique de Gabriele d’Annunzio, à Fiume en 1919, l’auteur explore avec effervescence les chemins de traverses qui s’offrent alors à l’homme, mélangeant occultisme, banditisme, littérature et assassinat.

Dans ce deuxième tome, nous sommes le lendemain de la rencontre entre Lauriano le secrétaire du secrétaire de Gabriele d’Annunzio et la belle chanteuse Mina Linda, comme nous le racontait « Les Prologues ». La chasse au fantôme va maintenant l’entraîner dans de dangereuses aventures !

Le dessin de David B. trouve dans cette série tout son déploiement ! Ses planches sont l’expression même de l’exploration artistique et onirique qu’il racaonte, saturant parfois les pages ou s’immisçant avec poésie dans les relations qui se dévoilent. Du grand guignol cocasse et lugubre à la fois qui trouve dans ses inventions le bouillonnement outrancier de la folle histoire !

Du très garnd David B. ! Et quel bel hommage au mouvement dada !

Par les chemins noirs (T.2 « les fantômes ») de David B. chez Futuropolis, décembre 2008

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter l’intégrale sur Amazon, cliquez ici.

parleschemins201 parleschemins204 parleschemins208 parleschemins210