Posts Tagged ‘fascisme’

V pour vendetta

25 avril 2014

Dans une Angleterre qui a survécu à l’apocalypse nucléaire d’une guerre mondiale règne en maître un parti fasciste, après une épuration politique et ethnique… Un mystérieux V a décidé de détruire ce système. Est-ce un fou imprévisible ? un mythe ? un survivant des camps ? un acteur ? un homme hanté par son passé ?

C’est à une véritable épopée politique que nous convie Alan Moore qui composa son scénario en plein avènement de l’ultralibéralisme cher à Madame Thatcher alors au pouvoir.

Les personnages sont denses, complexes, dérangeants à l’image du dessin de David Lloyd tout en mouvement, en dureté et en tension. L’univers de ces planches est celui du drame sombre et pathétique qui grandit sous nos yeux.

Que ceux qui se sentent rebutés par ce graphisme acceptent de dépasser leur premières réactions. Ils savent maintenant que leurs efforts seront récompensés au-delà de leurs espérances ! Cette œuvre n’est pas simplement un brûlot anti-totalitaire… mais bel et bien un véritable manuel à l’usage de ceux qui veulent s’attaquer au fascisme !

V pour vendetta (S : Alan Moore ; D : David Lloyd), Delcourt, Collection « Contrebande » janvier 1999, 272 pages (format 23cmx33cm)

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Publicités

S.O.S. Bonheur

22 avril 2014

Une série « overmythique » diraient certains !

S.O.S. Bonheur, avec ses trois albums, a tressé un des chefs d’œuvre de la collection « Aire Libre » proposant une fable politique, antiutopique sous couvert de petites histoires anodines d’héros anodins qui basculent les uns après les autres dans l’illégalité vis-à-vis d’une société contrôlant tout pour le bien de tous. Et le lecteur n’est pas au bout de ses surprises lorsque ces personnages se mettent à renverser le régime totalitaire…

Au fil des rééditions, malgré un dessin un peu effacé, ce triptyque maintenant présenté en Intégrale, frappe par la modernité de son ton, par son aspect hélas visionnaire dans la façon dont un gouvernement peut vouloir faire le bonheur de ses citoyens… avec ce que cela veut dire d’organisation de la cité, de règles à édicter, de limites à tenir entre liberté individuelle et vie collective.

Un grand classique qui a su allier réflexion et distraction. A lire et à relire en profitant d’une nouvelle réédition augmentée dans le cadre des 20 ans de la collection « Aire Libre » !

S.O.S. Bonheur, (S : Jean Van Hamme ; D : Griffo) édités chez Dupuis, Collection « Aire Libre » de mai 1988 à juin 1989

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter l’intégrale sur Amazon, cliquez ici.

Presque le Paradis

5 avril 2014

On ne s’attendrait pas à découvrir la Toscane avec la trame d’un tel dessin noir et blanc !

Comme si la lumière se faisait soudain fragile dans cette petite ville de Montepulciano lorsqu’il s‘agit de raconter les passions humaines prises entre la violence et le fascisme.

L’univers graphique du croate Danjiel Zezelj, né en 1966 à Zagreb, impose ici une atmosphère d’oppression et en même temps d’enchantement au quotidien qui donne à cette histoire d’amour les dimensions lumineuses des Roméo et Juliette de toujours.

Comme s’il s’agissait ici d’aider le lecteur à croire en la vie malgré les hommes, avec leur guerre, leur bassesse aussi violente que désespérée…

La vie au goût lumineusement amer d’une pâtisserie en spirale d’escargot… ?

Presque le Paradis, de Danjiel Zezelj, Mosquito, avril 2003, 64 pages

300

2 novembre 2013

Pour le plaisir des yeux, pour découvrir le graphisme unique de Frank Miller…

300 reprend en l’adaptant le récit de la résistance héroïque de Sparte face à l’invasion perse : la fameuse bataille du défilé des Thermopyles. Xerxès le roi-dieu, avec ses guerriers innombrables, veut faire plier la Grèce, terre de liberté et de démocratie. 300 guerriers d’élite, avec à leur tête le roi Léonidas, se tiendront dans le combat, inflexibles dans la mort et la gloire.

Les plans de Frank Miller, extraordinairement mis en couleur par Lynn Varley, sont somptueux de cadrage, de découpage, de mise en dynamique. Le jeu des répétitions force l’énergie brutale de ces planches et campe de façon saisissante la violence de ce combat. Son travail du noir rehausse les mouvements, les détails.

Ici c’est tout le trouble de la force et de la violence qui éclate en une réflexion insidieuse sur le fascisme et le fanatisme.

300 de Frank Miller édité chez Rackham, janvier 1999, 96 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.