Posts Tagged ‘enfant’

Une chance sur un million

7 février 2014

Couverture Une chance sur un million

Une leçon d’humanité!

Laia naît. Dès les première heures, les médecins s’affolent. Le diagnostic tombe: Laia est handicapée. Cris et Miguel, les dessinateurs, scénaristes mais avant tout les parents racontent ici les épreuves qu’ils ont eu à surmonter. Entre les examens médicaux, l’aide de la famille, des amis, les massages, le boulot, les regards intolérants, nous suivons ce couple tout au long des premières années de vie de Laia, une enfant rayonnante avec un regard enjôleur. Malgré un thème dur, redouté, les parents racontent ici avec simplicité et force leur histoire. Ce tome, plein d’émotions, nous apporte une vrai leçon d’humanité.

Les dessins s’alignent avec le ton employé: des lignes simples, des dessins en noir et blanc qui appuient la force des sentiments des personnages.

A lire, relire.

On retrouve des airs de « Pillules bleues » : la vie quotidienne d’un couple confronté à une rude épreuve mais aussi de « l’ascension du haut mal » avec le combat des parents avec le handicap et la représentation ‘du mal’.

Une chance sur un million, (S : Miguel Giner Bou ; D : Cristina Duran) Dargaud, mars 2010

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

une chance sur un million

Publicités

Voyage en Italie

13 décembre 2013

Encore un Cosey ! Encore un album intérieur et magique !

Profitant des rééditions pour ses 20 ans, la collection « Aire Libre » de chez Dupuis reprend en un volume ce voyage en Italie en compagnie de deux vétérans du Vietnam, traumatisés par leur guerre. Comme dans l’album « Saïgon-Hanoï« , c’est le contact avec l’enfance qui va progressivement ramener ces hommes à un autre vie, leur enfance et celle d’une jeune orpheline, Keo, qui a fui les Khmers Rouges en se glissant dans un avion.

Le dessin réaliste de Cosey enchante les paysages et accompagne cette lente reprise à la vie, avec tact, émotion, en un rythme très fin de flash-backs et de scènes pleines d’une saveur palpable.

Encore une très belle leçon d’amitié, d’amour et d’humanité !

Voyage en Italie, de Cosey, Dupuis, Collection « Aire Libre », réédition en mai 2008, 120 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Lydie

3 décembre 2013

60 pages d’une étrange tranche d’humanité où grain de folie rime avec la vie.

Les protagonistes ? Les habitants d’une impasse belge francophone des années 30, l’impasse du Baron Van Dick, rebaptisée « l’impasse du bébé à moustaches » depuis que le bébé de la publicité qui clot la rue s’est retrouvé affublé d’une belle paire de moustaches en graffiti… Et un des charmes de cet album réside dans l’étonnante capacité du dessinateur espagnol Jordi Lafebre à camper chacun des personnages de cette ruelle, en quelques traits, en quelques mimiques. Chacun y trouve son épaisseur, chacun y va de sa présence. Une belle leçon de ligne claire, réhaussée par une colorisation par ordinateur aux teintes tendres et justes.

L’histoire ? C’est une statuette de la vierge, la « Madone à l’enfant perdu » qui la raconte, tissant avec poésie et sensibilité l’histoire boulversante de Camille, une jeune fille à l’esprit un peu fragile qui vit seule avec son père, conducteur de locomotive. Quelques jours après l’accouchement de son enfant  mort-né, Camille annonce que les anges ont entendu sa prière et que sa fille Lydie est revenue… A force de cajoler son enfant invisible, Camille entraîne tout son quartier dans une troublante aventure de tendresse et de compassion.

Merci au scénariste Zidrou de nous offrir ainsi un album aussi dense qu’attachant ! Son « one-shot » est un grand moment !

Lydie, (S : Zidrou; D : Jordi Lafebre) édité chez Dargaud, Collection « Long Courrier », en avril 2010, 60 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Yiu (T. 7)

5 décembre 2009

Dernier album de la série aussi apocalyptique qu’ébouriffante « Yiu »

La finale de cette saga convie le lecteur à entrer dans les soubresauts de la fin du monde ! La Révélation prédite par les Saintes Écritures va s’accomplir sous ses yeux esbaudis !
Yiu, la mercenaire-tueuse mène son ultime combat pour atteindre l’hôpital Saint-Jean où Ji-a, son frère, qui vient d’être miraculeusement sauvé est entouré par les forces électriques de l’Antéchrist.
Le combat de la Bête et de l’Enfant peut commencer. Un monde chancèle. Un autre va-t-il en jaillir ?

La série mérite vraiment le détour, par son graphisme, par son univers « allumé ». Certes, les fans seront déçus par un achèvement un peu trop classique, surtout quand on relit les premiers albums. Ils  pourront cependant se consoler avec les autres albums d’ « Yiu premières missions » dont le souffle ne dément pas le rythme des planches !

Yiu (T.7 « Dernier Testament« ),  (S: Téhy / J. M. Vee ; D : Nicolas Guénet) Ed. Soleil Production, novembre 2009

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Yiu (t.6)

7 juin 2008

6ème et avant dernier tome d’une série apocalyptique assez unique. Tout est « trop » mais quels albums… !

Plus que quelques heures avant que le monde bascule. Les AnteChristas électriques règnent en maître tandis que le cœur de la Bête bat encore, gisant terrassée au sol. Yiu, minée par les radiations, va achever sa mission, sentant bien que c’est la dernière mais sachant aussi que l’opération ultime de l’enfant se met en place.

Les secondes sont ici palpables à chaque planche, rendant avec force cette atmosphère d’apocalypse qui n’appartient qu’à cette série brûlot à vous couper le souffle ! Quelles planches : merci Nicolas Guénet !

Yiu,  T.6 : « L’apocalypse ou le livre des splendeurs » (S: Téhy / J. M. Vee ; D : Nicolas Guénet) Ed. Soleil Production, mai 2008

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.