Posts Tagged ‘Mosquito’

Pétra chérie

5 mai 2014

petra-cv

336 pages de trait fin, classique, à en faire pâlir d’envie des albums comme Ethiopiques d’Hugo Pratt.

Car c’est encore d’Italie que surgissent ces planches aussi fascinantes que leur belle héroïne Petra de Karlowitz, mélange de Louise Brooks et de Mata-Hari. Attilio Michelluzzi, fils d’officier aviateur, architecte, devra au coup d’état qui renversa le roi de Libye, de se mettre tardivement à la Bande Dessinée… De son enfance en Istrie, sur les marches de l’ancien empire austro-hongrois, du ronronnement des moteurs d’avion, des glorieux faits d’armes du Baron Rouge ou de Mermoz, il fera jaillir de 1977 à 1982 cette superbe aventurière qui sème le trouble de son charme et de ses actes de bravoure à travers l’Europe de la première guerre mondiale, des Flandres à la Turquie.

Les épisodes sont courts, bien saisis. La narration est efficace jouant entre humour, suspens, drame et distance. Le rocambolesque des situations s’appuie subtilement sur une solide documentation, sans jamais peser sur le rythme endiablé du récit. Le noir et blanc des planches fait dans la dentelle hachée, nerveuse, énergique, tour à tour sensuelle, psychologique, bonhomme, poétique. Quel art !

Petra de Karlowitz marque le chant du signe d’un monde où l’élégance et la noblesse croyaient encore gouverner comme les derniers Seigneurs de guerre… sans entendre la barbarie victorieuse sur tous les chants de bataille.

Un grand classique sur l’histoire qui bascule !

Pétra chérie d’ Attilio Michelluzzi, édition intégrale par Mosquito, décembre 2008, 336 pages (24×30)

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

petra_bosphore01 petra_desert05

Maupassant

10 avril 2014

En avril 2008, les éditions Mosquito ont réédité l’album de Dino Battaglia sur des nouvelles et des récits de Maupassant. L’atmosphère unique de cette écriture est magiquement servie, rendue, prolongée par les dessins en noir et blanc de Battaglia, un des grands maîtres italiens de la BD transalpine, à l’œuvre aussi typée que celle de Sergio Toppi ou de Guido Crepax.

Vous y retrouverez Mademoiselle Fifi, Boule de suif, Mère Sauvage, et les sauvageries banales, étranges, quotidiennes de la guerre de 70 avec des cadrages, des dégradés superbement évocateurs !

Maupassant de Dino Battaglia chez Mosquito, avril 2002 réédité en avril 2008, 108 pages (23×30)

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Presque le Paradis

5 avril 2014

On ne s’attendrait pas à découvrir la Toscane avec la trame d’un tel dessin noir et blanc !

Comme si la lumière se faisait soudain fragile dans cette petite ville de Montepulciano lorsqu’il s‘agit de raconter les passions humaines prises entre la violence et le fascisme.

L’univers graphique du croate Danjiel Zezelj, né en 1966 à Zagreb, impose ici une atmosphère d’oppression et en même temps d’enchantement au quotidien qui donne à cette histoire d’amour les dimensions lumineuses des Roméo et Juliette de toujours.

Comme s’il s’agissait ici d’aider le lecteur à croire en la vie malgré les hommes, avec leur guerre, leur bassesse aussi violente que désespérée…

La vie au goût lumineusement amer d’une pâtisserie en spirale d’escargot… ?

Presque le Paradis, de Danjiel Zezelj, Mosquito, avril 2003, 64 pages

Myetzko

25 octobre 2013

Deux histoires en écho composent cet album fascinant de Toppi où une fois de plus la banailté du quotidien laisse jaillir le fantastique.

Le monde de Toppi est frappant, facsinant par son dessin à la densité graphique exceptionnelle, aux découpages étonnants de force et de contenu.

Il y a de la sorcellerie dans ces planches envoutantes !

Myetzko de Sergio Toppi chez Mosquito septembre 2001, 55 pages en noir et blanc

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.