Posts Tagged ‘Casterman’

Trait de craie

6 mai 2014

Amis dévoreurs de Bd ou esthètes dégustateurs de perle rare, ne vous engagez dans cette aventure si vous n’aimez pas les récits qui ne se finissent pas ou, pire pour certains, les récits qui laissent toute grande ouverte la porte de leur univers !

Car cet album est une étrange aventure sur une petite île qui apparaît tel un « trait de craie » perdu au milieu de l’océan. Pol y débarque avec son voilier après deux jours de tempête. Un phare désaffecté, une auberge épicerie, un autre bateau qui vient d’accoster tel est le monde qui s’offre aux yeux du plaisancier. La tenancière Sara, son fils énigmatique, des goélands morts ensanglantés peuplent, avec la nouvelle arrivante, Ana, cet ilot intriguant.

Avec un usage singulier des couleurs, quelques traits, quelques touches, les planches sont de véritables tableaux tout en finesse mais aussi à jamais envoûtants, énigmatiques, maintenant sans cesse le lecteur entre rêve et réalité. C’est beau, c’est frais et soudain, dur, oppressant, déconcertant. Sans cesse notre lecture bascule sans trop savoir ce qui se trame en ses relations exacerbées par ce lieu clos.

Bref, un récit réservé aux grands navigateurs de l’âme humaine qui acceptent d’être déboussolés et blackboulés dans leurs aventures d’explorateurs !

Trait de craie de Miguelanxo Prado chez Casterman, première édition en août 1993, 82 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Publicités

Naciré et les machines

30 avril 2014

Dans la Cité-Usine, une ville sur-industrialisée, rongée par la rouille grimpante, Naciré tombe amoureux d’une garde-barrière qu’il aperçoit chaque fois qu’il conduit sa locomotive jaune. En fait cette mystérieuse Mlle Guili-Guilistein au beau visage mélancolique, qui ne sait même pas ce qu’est une montagne… est un automate. Ils décident de s’enfuir dans sa locomotive, et se trouvent rapidement pris dans une guerre à laquelle personne ne comprend rien…

Ces albums sont à déguster et à savourer comme un conte et non comme un concentré d’adrénaline ou de suspens… Amateurs de 24 heures Chrono, s’abstenir… sauf si vous savez aussi goûter la gratuité d’une réflexion poétique, à la sauce Délicatessen, sur l’homme, sur l’absurde, sur ce qui fait une machine, sur la source de notre existence…

En réussissant à camper un monde qui n’appartient qu’à lui, Frédéric Pontarolo parvient dès cette première série à construire une belle ode poétique qui se révèle comme un antidote à la déshumanisation des relations !

Pour les grands cœurs des temps modernes !

Naciré et les machines, série complète en trois tomes, de Frédéric Pontarolo, éditée par Casterman de janvier 1999 à octobre 2000, 64 pages chaque album.

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.

Qui a tué l’idiot ?

27 avril 2014

Bizarre, excentrique, loufoque, space, cinglé, ouf… à vous de choisir !

Le dessin de Nicolas Dumontheuil, avec ses couleurs pimpantes, souligne à merveille l’expression de tous ces personnages étranges et quelques peu déjantés : c’est le 36ème crime qui a lieu en 6 ans dans un petit village.

Un comédien débarqué de la capitale, Lucien Lurette, ne peut s’empêcher de mettre son nez dans ces sales affaire… et c’est bien fait pour lui car il en devient le coupable idéal dans ce village où tout le monde soupçonne tout le monde. IL faut dire qu’en M. le Comte qui manipule la population, M. Le Curé qui ne sort plus de son lit, Victor le colporteur qui vous colporte tous les ragots que vous voulez et la Lison, il y a de quoi faire…

Et si vous doutez encore « Qui a tué l’idiot ? » a reçu le prix du meilleur album en 1997 à Angoulême et le prix René Goscinny en 1996

Qui a tué l’idiot ? de Nicolas Dumontheuil, chez Casterman, avril 1996, 94 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Shutter Island

24 avril 2014

shutter-island-cv1

Le dessin tout en atmosphère de Christian De Metter revisite ici le célèbre polar noir de Denis Lehane. Derrière une enquête qui semble se mettre tranquillement en place, Teddy Daniels et Chuck Aule, deux marshals fédéraux des années 50, vous nous piéger dans l’atmosphère lourde et secrète d’un Institut psychiatrique exclusivement réservé à de dangereux criminels…

Fausses pistes, jeux sur les apparences renforcent le malaise qui semble suinter de cette île hôpital. Les planches, mises en couleurs directes avec des dégradés sépia et verdâtre, sont pour beaucoup dans l’intensité de ce climat oppressant.

De quoi réjouir les amateurs de BD et de polar ! Ambiance et suspens de thriller garantis !

Shutter Island (D : Christian De Metter ; S : Dennis Lehane) édité par Casterman, collection Rivages/Casterman/Noir en septembre 2008, 128 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

shutter-island-p1 shutter-island-p3

Les Coulisses du pouvoir (T. 1 à 4)

18 avril 2014

Lutte de pouvoir, connivence entre journaliste et politique, influence occulte de la classe dirigeante sont les ingrédients de cette série policière qui a su renouveler le genre et le style des intrigues policières habituelles.

Le Commandant Caine et son adjoint Burkinshaw enquêtent sur l’assassinat d’un ancien premier ministre retrouvé mort quinze jours après avoir accordé une longue interview… alors qu’il avait été évincé de son parti six mois auparavant.

Ces quatre premiers volumes des “Coulisses du pouvoir” bouclent avec adresse un première cycle où l’intrigue politique a su se mettre au service de personnages pleins de caractères et approfondir avec brio  toutes ramifications possibles d’un dossier politique !

Une superbe et captivante leçon de polar politique !

Les Coulisses du pouvoir, Tomes 1 à 4, (S : Philippe Richelle ; D : Jean-Yves Delitte), Casterman, Collection « Ligne Rouge » de mars 1999 à avril 2002.

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 4 sur Amazon, cliquez ici.

Pauvres Zhéros

9 avril 2014

Tout le monde en parle… et tout le monde a raison d’en parler !

Bien sûr il est actuellement très « politiquement correct » d’aimer les chroniques sociales et d’être attentif aux bas fonds de la ruralité… mais là le roman de Pierre Pelot, paru en 1982, sonne juste. Le regard est respectueux, même si l’ambiance est glauque.

Dans un gros village rural un enfant mongolien disparaît de l’hospice Saint Maurice. Cette disparition met en route des mécanismes insoupçonnés qui va faire bouger d’une façon inattendue Nanase à la mére alcoolique, Albert, son pote qui entretient sa terreur des extraterrestres, José Manucci, un ancien légionnaire au passé d’orphelin.

Le dessin de Baru confère une grande présence aux personnages et contrebalance ainsi la brièveté du récit. C’est la qualité du graphisme, avec son ambiance hivernale des Vosges, qui retient surtout le lecteur une fois l’album refermé…

Pauvres zhéros (S : Pierre Pelot ; D : Baru) Casterman, collection « Rivage/Casterman/Noir », mai 2008, 83 pages (18,5×26 cm)

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

La ballade de la mer salée

3 avril 2014

Cet album d’Hugo Pratt est le premier à nous faire croiser les aventures de Corto Maltese !

Une voix-off fait parler l’Océan Pacifique et nous embarque sur un bateau commandé par le capitaine Raspoutine qui recueille, après une tempête deux naufragés, Caïn et Pandora Groovesnore, pour ensuite naviguer vers un marin étrangement ligoté sur un radeau de fortune, sort réservé au capitaine dont l’équipage s’est mutiné… le fameux Corto Maltese qui travaille, comme Raspoutine, pour le compte du mystérieux « Moine », maître de tous les pirates entre l’Australie et la Nouvelle-Guinée, attaquant les navires dans le Pacifique Sud, pour revendre ensuite les marchandises aux Allemands.

Chaque personnage a sa propre histoire, sa profondeur mystérieuse. Tous se retrouvent pris dans des enjeux qui vont les dépasser : la Première Guerre mondiale… Le dessin sait tisser un extraordinaire envoûtement, une magie romanesque qui s’appuient sur un rythme graphique romantique aussi fin que mystérieux !

Une oeuvre fondatrice du monde d’Hugo Pratt !

La ballade de la mer salée, Hugo Pratt, Casterman, 1975, 170 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

L’outremangeur

28 mars 2014

loutremangeur-cv.jpg

Il est gros. Il est obèse : 160 kg… et rien n’y fait ! Même pas le groupe de parole auquel il participe… son passé le hante et il n’a de cesse de manger pour se remplir d’autre chose que de ses souvenirs.

Mais un jour, son métier de commissaire de police lui donne d’inventer l’improbable : en échange d’un repas qu’elle prendra tous les soirs chez lui, une jeune femme ne sera pas accusée du meurtre qu’elle a commis. Manger tous les jours le repas qu’il lui prépare… en échange de sa liberté ! Etrange échange où va se jouer autre chose qu’un peu de nourriture…

Quel bel album ! Quelle belle histoire humaine où la faute s’ouvre au-delà des remords, où les hommes s’offrent une seconde chance !

L’outremangeur, (D : Jacques Ferrandez, S : Tonino Benacquista), Casterman, octobre 1998, 63 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.


loutremangeur-pl1.jpg loutremangeur-pl5.jpg loutremangeur-pl7.jpg

Jaguar

27 mars 2014

jaguar-cv-1.jpg jaguar-cv-2.jpg jaguar-cv-3.jpg

Le trait crayonné et parfois inachevé, ainsi que les couleurs comme délavées collent extraordinairement à la peau du scénario en une ambiance glauque et sensuelle où s’entremêlent saut dans le temps et monde quotidien, mythe et actualité, divinité maya et peuple d’amazones.

Sur une planète lointaine, mayas et conquistadores s’affrontent en un combat de la nature contre la technique. Amazones et Reclus luttent pour la survie de leur peuple. Passé et présent s’affrontent pour dire la même révolte contre les tyrannies qu’elles soient des villes ou des jungles.

Ces trois tomes font basculer dans un univers assez unique, riche en rebondissements et en cohérence inattendue. Il faut s’y plonger, se laisser dérouter jusqu’au bout. Le voyage en vaut vraiment la peine et ne vous laissera pas indemnes !

Jaguar, Série complète en 3 tomes, (S: Jean Dufaux; D: Jan Bosschaert) Casterman, Collection « Un Monde », T.1 novembre 2001, T.2 octobre 2002, T.3 novembre 2003

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.

jaguar-pl-1.jpg jaguar-pl-2.jpg jaguar-pl-3.jpgjaguar-pl-2.jpg

La vigie

17 mars 2014

Étonnante rencontre entre une barre d’immeuble et les tranchées de la guerre de 14-18… !

Feucherolles-Les-Essarts, 11 novembre 2000, le vieux Caporal chef André Laheurtière manque à l’appel pour la cérémonie au monuments aux morts… ? Son décès s’accompagne d’une nuit sanglante dans une barre de HLM construite juste en dessous de sa maison… Et le lecteur de découvrir que l’histoire se répète, étonnement, étrangement…

Le ton est ironique, grinçant dans la dénonciation sociale des magouilles municipales. Le regard est sans complaisance devant les misères humaines. L’imaginaire surréaliste se révèle terriblement efficace pour faire de cet album une invitation à regarder autrement le monde qui nous entoure et le dessin de Chauzy n’y est pas pour rien !

Une étonnante tranche de vie !

La Vigie, (D : Jean-Christophe Chauzy, S : Thierry Jonquet), Casterman, collection « Univers d’auteurs », septembre 2001, 56 pages


Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.