Posts Tagged ‘Angoulême’

Qui a tué l’idiot ?

27 avril 2014

Bizarre, excentrique, loufoque, space, cinglé, ouf… à vous de choisir !

Le dessin de Nicolas Dumontheuil, avec ses couleurs pimpantes, souligne à merveille l’expression de tous ces personnages étranges et quelques peu déjantés : c’est le 36ème crime qui a lieu en 6 ans dans un petit village.

Un comédien débarqué de la capitale, Lucien Lurette, ne peut s’empêcher de mettre son nez dans ces sales affaire… et c’est bien fait pour lui car il en devient le coupable idéal dans ce village où tout le monde soupçonne tout le monde. IL faut dire qu’en M. le Comte qui manipule la population, M. Le Curé qui ne sort plus de son lit, Victor le colporteur qui vous colporte tous les ragots que vous voulez et la Lison, il y a de quoi faire…

Et si vous doutez encore « Qui a tué l’idiot ? » a reçu le prix du meilleur album en 1997 à Angoulême et le prix René Goscinny en 1996

Qui a tué l’idiot ? de Nicolas Dumontheuil, chez Casterman, avril 1996, 94 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Publicités

Le Photographe

23 avril 2014

Cette série exceptionnelle a déjà été plébiscitée un peu partout tant elle est attachante par ses récits comme par sa composition.

Didier Lefèvre quitte Paris, fin juillet 1986, afin d’accompagner une équipe de Médecins Sans Frontières (MSF) en Afghanistan, en pleine guerre entre soviétiques et Moudjahidins.

De cette première grande mission photographique, il ramène un témoignage et des documents très poignants. Les albums nous invitent à marcher avec l’équipe médicale, à découvrir les conditions dans lesquelles elle peut intervenir, ses contacts, ses anecdotes. Puis le retour que Didier Lefèvre décide d’effectuer seul, sans la protection du groupe, sans parler la langue… avec les conditions extrêmes qu’il va devoir traverser.

Ces albums ont un art exceptionnel de faire « jouer » ensemble photos prises sur place et dessins. Le travail épuré d’Emmanuel Guibert y puise des paysages et des atmosphères qui ont l’âpreté du pays et parfois la magie de ce que ces hommes et ces femmes peuvent tenter dans des conditions extrêmes. Ce va et vient entre dessins et clichés photographiques tisse un récit qui gagne étonnamment en ampleur par les échos, les ellipses ou les métaphores qui sont ainsi construites. C’est superbe !

Didier Lefèvre est décédé d’une crise cardiaque à son domicile de Morangis le 29 janvier 2007. Il ne nous a pas laissé simplement un reportage mais une grande leçon de témoignage !

Hommage à tous pour ce monument de la BD !

Le Photographe, série complète en 3 tomes (S : Didier Lefèvre; D : Emmanuel Guibert et Frédéric Lemercier) édités chez Dupuis, Collection « Aire Libre » d’octobre 2003 à janvier 2006

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.