Posts Tagged ‘robot’

Naciré et les machines

30 avril 2014

Dans la Cité-Usine, une ville sur-industrialisée, rongée par la rouille grimpante, Naciré tombe amoureux d’une garde-barrière qu’il aperçoit chaque fois qu’il conduit sa locomotive jaune. En fait cette mystérieuse Mlle Guili-Guilistein au beau visage mélancolique, qui ne sait même pas ce qu’est une montagne… est un automate. Ils décident de s’enfuir dans sa locomotive, et se trouvent rapidement pris dans une guerre à laquelle personne ne comprend rien…

Ces albums sont à déguster et à savourer comme un conte et non comme un concentré d’adrénaline ou de suspens… Amateurs de 24 heures Chrono, s’abstenir… sauf si vous savez aussi goûter la gratuité d’une réflexion poétique, à la sauce Délicatessen, sur l’homme, sur l’absurde, sur ce qui fait une machine, sur la source de notre existence…

En réussissant à camper un monde qui n’appartient qu’à lui, Frédéric Pontarolo parvient dès cette première série à construire une belle ode poétique qui se révèle comme un antidote à la déshumanisation des relations !

Pour les grands cœurs des temps modernes !

Naciré et les machines, série complète en trois tomes, de Frédéric Pontarolo, éditée par Casterman de janvier 1999 à octobre 2000, 64 pages chaque album.

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.

Publicités

Horologiom

13 janvier 2014

Du Georges Orwell, version Jacques Prévert, style « le roi et l’Oiseau » !

Etonnant que cette série soit passée si inaperçue alors que tous ceux qui l’ont lue s’en souvienne encore et la relise sans y trouver une seule ride ! Fabrice Lebeault a su créer une architecture futuriste pour ce monde loufoque et mécanique qu’est Horologiom. Son scénario plein de fausses pistes et de rebondissements sait mener ses lecteurs par le bout du nez ! Les personnages ont chacun leur caractère, leur langage. Tout est tenu jusqu’au bout avec une grande cohérence et avec la beauté des couleurs grâce au travail de Florence Breton.

La vie à Horologiom est réglée comme une pendule : le Grand Rouage est l’objet du culte local. Chaque habitant de la cité est doté d’une clé vissée sur son crâne. Cette clé doit être régulièrement tournée par un remonteur, un robot au raisonnement binaire, chargé d’éliminer toutes traces d’humanité, toute trace de comportement asociaux que sont les sentiments humains ! Mariulo le funambule, un homme sans clé, a soudain surgi de nulle part pour le plus grand affolement des autorités officielles. Sera-t-il le grain de sable qui grippera les rouages ?

Un grand moment de poésie politique et humaniste !

Horologiom de Fabrice Lebeault, série complète en 5 tomes édités chez Delcourt (Collection « Terres de Légendes) de septembre 1994 à juillet 1999. Edition intégrale en décembre 2005.

Pour acheter l’intégrale sur Amazon, cliquez ici.