Posts Tagged ‘totalitarisme’

V pour vendetta

25 avril 2014

Dans une Angleterre qui a survécu à l’apocalypse nucléaire d’une guerre mondiale règne en maître un parti fasciste, après une épuration politique et ethnique… Un mystérieux V a décidé de détruire ce système. Est-ce un fou imprévisible ? un mythe ? un survivant des camps ? un acteur ? un homme hanté par son passé ?

C’est à une véritable épopée politique que nous convie Alan Moore qui composa son scénario en plein avènement de l’ultralibéralisme cher à Madame Thatcher alors au pouvoir.

Les personnages sont denses, complexes, dérangeants à l’image du dessin de David Lloyd tout en mouvement, en dureté et en tension. L’univers de ces planches est celui du drame sombre et pathétique qui grandit sous nos yeux.

Que ceux qui se sentent rebutés par ce graphisme acceptent de dépasser leur premières réactions. Ils savent maintenant que leurs efforts seront récompensés au-delà de leurs espérances ! Cette œuvre n’est pas simplement un brûlot anti-totalitaire… mais bel et bien un véritable manuel à l’usage de ceux qui veulent s’attaquer au fascisme !

V pour vendetta (S : Alan Moore ; D : David Lloyd), Delcourt, Collection « Contrebande » janvier 1999, 272 pages (format 23cmx33cm)

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Publicités

Pietrolino (T. 1 et 2)

21 avril 2014

pietrolino-t1-cv pietrolino-t2-cv

Autant le premier volet de ce diptyque pouvait paraître trop didactique, trop pesant dans la mise en place de l’atmosphère et de l’intrigue dans la montée d’un régime totalitaire, autant ce second album respire de poésie, de planches enchanteresses. Le scénario de Jodorowsky trouve ici une ampleur digne de son auteur.

Le saltimbanque marionnettiste qui avait perdu ses mains devient le roi du gant de boxe et du rire. La rencontre avec un grand cirque va lui « donner des ailes », dans tous les sens imagés que sait très bien évoquer le dessin d’Olivier Boiscommun. Les traits parfois anguleux y gagnent en évocation et en magie retrouvant la tendresse d' »Halloween ».

Un beau conte pour adulte sur l’oppression et le rire. Un superbe hommage en clin d’oeil au Mime Marceau décédé le 22 septembre 2007, alors que le premier tome « le clown frappeur » était en cours de réalisation.

Pietrolino (T. 1 et 2)  (S : Alexandro Jodorowsky ; D : Olivier Boiscommun) chez Humanoïdes associés, octobre 2007, novembre 2008

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter l’intégrale sur Amazon, cliquez ici.

pietrolino-t1-pl0 pietrolino-t1-pl1 pietrolino-t1-pl2 pietrolino-t2-pl-1

Horologiom

13 janvier 2014

Du Georges Orwell, version Jacques Prévert, style « le roi et l’Oiseau » !

Etonnant que cette série soit passée si inaperçue alors que tous ceux qui l’ont lue s’en souvienne encore et la relise sans y trouver une seule ride ! Fabrice Lebeault a su créer une architecture futuriste pour ce monde loufoque et mécanique qu’est Horologiom. Son scénario plein de fausses pistes et de rebondissements sait mener ses lecteurs par le bout du nez ! Les personnages ont chacun leur caractère, leur langage. Tout est tenu jusqu’au bout avec une grande cohérence et avec la beauté des couleurs grâce au travail de Florence Breton.

La vie à Horologiom est réglée comme une pendule : le Grand Rouage est l’objet du culte local. Chaque habitant de la cité est doté d’une clé vissée sur son crâne. Cette clé doit être régulièrement tournée par un remonteur, un robot au raisonnement binaire, chargé d’éliminer toutes traces d’humanité, toute trace de comportement asociaux que sont les sentiments humains ! Mariulo le funambule, un homme sans clé, a soudain surgi de nulle part pour le plus grand affolement des autorités officielles. Sera-t-il le grain de sable qui grippera les rouages ?

Un grand moment de poésie politique et humaniste !

Horologiom de Fabrice Lebeault, série complète en 5 tomes édités chez Delcourt (Collection « Terres de Légendes) de septembre 1994 à juillet 1999. Edition intégrale en décembre 2005.

Pour acheter l’intégrale sur Amazon, cliquez ici.

L’idole dans la Bombe (T.2)

8 juillet 2008

Dans ce tome 2, le conflit déclenché entre la Monoposie et la  Confédération de l’Ouest prend toute son ampleur. La célèbre chanteuse, Tho-Radia, transfuge de la Monoposie est devenue l’idole des foules de la  Confédération de l’Ouest tandis que le professeur Barzavotzig, défiguré, retourne à la vie grâce à un ancien amour, elle aussi passionnée par les sciences.

L’univers décalé et déjanté de Stéphane Presle continue à revisiter l’absurdité des totalitarismes et des guerres. Avec humour et cynisme, les ambitions humaines dévoilent leurs mesquineries et leur folie. Le dessin de Jérôme Jouvray, diffusé grâce au succès de « Lincoln », accompagne finement, avec sa fausse naïveté, le naufrage délirant de ce monde

Bienvenu en Monoposie ! Vous n’allez pas être déçu !

L’idole dans la Bombe, tome 2 (S : Stéphane Presle ; D : Jérôme Jouvray) Futuroplis, juin 2008, 72 pages (en 20 x 28,5 cm)

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.