Horologiom

by

Du Georges Orwell, version Jacques Prévert, style « le roi et l’Oiseau » !

Etonnant que cette série soit passée si inaperçue alors que tous ceux qui l’ont lue s’en souvienne encore et la relise sans y trouver une seule ride ! Fabrice Lebeault a su créer une architecture futuriste pour ce monde loufoque et mécanique qu’est Horologiom. Son scénario plein de fausses pistes et de rebondissements sait mener ses lecteurs par le bout du nez ! Les personnages ont chacun leur caractère, leur langage. Tout est tenu jusqu’au bout avec une grande cohérence et avec la beauté des couleurs grâce au travail de Florence Breton.

La vie à Horologiom est réglée comme une pendule : le Grand Rouage est l’objet du culte local. Chaque habitant de la cité est doté d’une clé vissée sur son crâne. Cette clé doit être régulièrement tournée par un remonteur, un robot au raisonnement binaire, chargé d’éliminer toutes traces d’humanité, toute trace de comportement asociaux que sont les sentiments humains ! Mariulo le funambule, un homme sans clé, a soudain surgi de nulle part pour le plus grand affolement des autorités officielles. Sera-t-il le grain de sable qui grippera les rouages ?

Un grand moment de poésie politique et humaniste !

Horologiom de Fabrice Lebeault, série complète en 5 tomes édités chez Delcourt (Collection « Terres de Légendes) de septembre 1994 à juillet 1999. Edition intégrale en décembre 2005.

Pour acheter l’intégrale sur Amazon, cliquez ici.

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s