Posts Tagged ‘roman’

Page Noire

29 avril 2014

Un récit de Franck Giroud et de Denis Lapière brossé avec justesse par les dessins de Ralph Meyer…

Ce mélange a de quoi promettre un moment un beau et bon moment de lecture et « Page Noire » sait tenir ses promesses par l’habileté de la construction, par le jeu des itinéraires humains des personnages, par la qualité de l’atmosphère de ce récit en seul volume.

Kerry Stevens est une jeune journaliste qui se démène pour ramener le scoop qui lui permettra de retrouver son père, la tête haute. Pour cela elle est prête à traquer un romancier célèbre qui se cache dans l’anonymat le plus secret. Son enquête va la mettre sur la piste d’une autrre jeune femme, une Palestinienne qui ne sait comment elle a survécu au massacre de ses parents.

Quand l’écriture romanesque croise la part obscure de nos vies… C’est prenant, c’est intelligent, c’est fin ! Un beau cadeau de rentrée !!!

Page noire (S: Franck Giroud, Denis Lapière; D : Ralph Meyer) édité chez Futuroplis, août 2010, 104 pages au format 21,5 x 29 cm

Publicités

Pauvres Zhéros

9 avril 2014

Tout le monde en parle… et tout le monde a raison d’en parler !

Bien sûr il est actuellement très « politiquement correct » d’aimer les chroniques sociales et d’être attentif aux bas fonds de la ruralité… mais là le roman de Pierre Pelot, paru en 1982, sonne juste. Le regard est respectueux, même si l’ambiance est glauque.

Dans un gros village rural un enfant mongolien disparaît de l’hospice Saint Maurice. Cette disparition met en route des mécanismes insoupçonnés qui va faire bouger d’une façon inattendue Nanase à la mére alcoolique, Albert, son pote qui entretient sa terreur des extraterrestres, José Manucci, un ancien légionnaire au passé d’orphelin.

Le dessin de Baru confère une grande présence aux personnages et contrebalance ainsi la brièveté du récit. C’est la qualité du graphisme, avec son ambiance hivernale des Vosges, qui retient surtout le lecteur une fois l’album refermé…

Pauvres zhéros (S : Pierre Pelot ; D : Baru) Casterman, collection « Rivage/Casterman/Noir », mai 2008, 83 pages (18,5×26 cm)

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Big Foot

21 décembre 2013

Une série aussi décoiffante que savoureuse de Nicolas Dumontheuil !

Dumontheuil ? Vous avez dit Dumontheuil ! Celui du « Roi cassé » et de « Qui a tué l’idiot » ? Oui, toujours le même, toujours aussi décalé, déjanté, délirant et profond !

Pour Big Foot, il adapte l’œuvre de Richard Brautigan, « Le Monstre des Hawkline ». Divisant le récit en mini chapitres, il enchaine une galerie de personnages truculents en une fausse quête de tueurs mercenaires. Le style caricatural qu’il adopte pour ses dessins fait merveille, jusqu’à rendre très « sensibles «  les personnages en apparence mal dégrossis ! Ajoutez à cela clins d’œil et dialogues pleins de malice et vous vous retrouvez avec, entre les mains, une merveille de loufoqueries made in « Bande Dessinée » !

Le blond Ned et le noir Zed tuent vite et beaucoup. Mais voilà qu’en cette année 1905 tout va basculer avec la recherche des sœurs jumelles Hawkline, filles d’un savant illuminé qui semble avoir réveillé Big Foot, alias Sasquatch la créature légendaire des forêts indiennes. La quête à la prime devient quête de soi et réconciliation intérieure…

Big Foot de Nicolas Dumontheuil  chez Futuropolis, de janvier 2007 à juin 2008

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter l’intégrale sur Amazon, cliquez ici.

Les fils de l’Aigle (Tome 11)

13 janvier 2008

filsdel_aigle11couv.jpg

Etrange destinée que celle de cette série aux multiples déboires éditoriaux : des cinq premiers albums écrits par Daniel Vaxelaire et dessinés par Michel Faure, deux ont été édités par Hachette en 1985, puis trois autres par les Humanoïdes associés. Quant aux six derniers, Michel Faure en est devenu le seul maître à bord et ils ont été d’abord commercialisés par Arboris.

Cet avant dernier tome (le numero 11…) nous est enfin offert grâce à la réédition entreprise par Théloma depuis 2003. C’est l’occasion de nous plonger dans cette saga historique qui s’ouvre avec la Terreur pour accompagner la gloire et la chute de l’Empire.

Sur les traces de Morvan d’Aubigny, fils d’un marquis guillotiné dont il veut venger la mort, défilent les paysages d’Egypte et d’Europe centrale, les amis fidèles, les amours dangereux,  les trahisons vengeresses…

« Les fils de l’Aigle » sont une belle série digne des grands romans du XIXème siècle. Une série comme on en faisait autrefois avec ses personnages attachants, ses paysages superbes, ses coups de gueules et ses pistolets de grognards et de soudards. Un régal pour les amateurs de « grands classiques »

La Chasse au Loup, Tome 11 « Les Fils de l’Aigle », de Michel Faure, chez Théloma, décembre 2007

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

filsdel_aigle11-pl.jpg