Posts Tagged ‘Berlin’

Berlin (T. 1 à 3)

14 avril 2014

berlin1 cv berlin2 cv berlin3 cv

Berlin, ville revisitée au travers du regard d’aviateurs qui ont eu à la bombarder puis après à l’approvisionner.

Cette trilogie nous offre une magistrale leçon d’histoire, celle des pilotes de la RAF et surtout celle d’une ville qui fut l’enjeu de tensions extrêmes jusqu’à la chute du mur.

Avec « Les Sept Nains » (une réédition d’un album paru initialement chez Dupuis dans la collection Aire Libre) et « Reinhard le Goupil », le lecteur fait la connaissance du seul pilote rescapé de l’équipage d’un bombardier, Stuart, qui assure en 1948 les liaisons du pont aérien avec Berlin. Dans « Deux Enfants de Roi », le troisième volume qui se déroule de nos jours, le personnage principal recherche ce qui est arrivé aux protagonistes des tomes précédents, notamment à l’époque de la construction du mur de Berlin.

A travers des personnages ayant réellement existé, des textes fournis et didactiques, Marvano nous fait relire certaines des grandes pages de ce XXème siècle qui firent de Berlin le centre de l’équilibre du monde. Son dessin, simple, épuré, se met au service d’histoires qui ne cherchent pas à s’évader dans une fausse intrigue mais à faire entrer son lecteur dans une pédagogie de la complexité humaine et historique.

C’est instructif, c’est intéressant… pour ceux qui acceptent encore que l’histoire ne s’écrive pas seulement en 24 heures chrono ! A lire comme une « spéciale dédicace » à tous ces profs d’Histoire Géo qui ont su nous passionner durant nos études !?!

Berlin (T. 1 à 3) de Marvano, édité chez Dargaud de juin 2007 à février 2008

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.

berlin1_pla berlin2_pla berlin3_pla

Publicités

L’oiseau noir

8 avril 2014

Un album à la lumière tendre et sereine pour nous offrir un bel itinéraire de réconciliation et de vie.

Dans un décor d’après guerre, dans le sud de la France, débarque un jeune allemand encore vêtu de quelques oripeaux militaires. Il cherche à reprendre souffle auprès de Mireille que des amis communs lui ont recommandée… Les commentaires et les réactions vont bon train dans le village quand il s’installe dans un mas prêté par Nicci… surtout lorsque Lisette est prise de vertiges !

La luminosité dépouillée du dessin sait se mettre au service de cette parabole en 63 pages contre la xénophobie, contre les raccourcis trop rapides de l’histoire, contre la peur qui tord nos jugements.

L’oiseau noir, (S : Serge Le Tendre, D : Jean-Paul Dethorey) Dupuis, collection « Aire Libre » Octobre 1992, 62 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

La 27e lettre

21 novembre 2013

la-27e-lettre-cv.jpg

Pendant que le nazisme gangrène tout à Berlin, un enfant des rues va trouver refuge dans une maison close de luxe. Ce monde va l’aider à grandir comme lui-même va aider ce petit monde grâce à son don pour rêver et pour raconter.

Cet album fonctionne comme un piège pour son lecteur. L’histoire a le ton simple et clair de ses dessins. Derrière ce qui pourrait n’être que naïveté, se joue le drame d’une histoire et d’une vie… car chacun sait que dans les camps de concentrations nazis il n’y avait pas de place pour les belles histoires qui se finissent bien !

Une belle leçon pour ceux qui croient au pouvoir des mots et du récit !

La 27e lettre (D : Will, S : Stephen Desberg) chez Dupuis, Collection  « Aire Libre », juin 1990, 56 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

la-27e-lettre-pl-1.jpg la-27e-lettre-pl-2.jpg

Berlin, la cité de pierres (T.1)

4 septembre 2009

C’est sûr, la rumeur nous avait prévenus : Jason Lutes est un artiste prometteur mais il est lent… Le Seuil avait pourtant fait paraître ce premier tome de « Berlin, la cité de pierres » en annonçant une trilogie de plus de 600 pages… et cela fait maintenant depuis janvier 2002 que tous ceux qui se sont enthousiasmés pour ce premier livre attendent patiemment la suite de cet ouvrage prometteur ! Et alors ?

Jason Lutes a choisi de nous ouvrir à pleines pages l’ambiance des heures sombres de la République de Weimar, à Berlin, de septembre 1928 au 1er mai 1929. En suivant un journaliste indépendant, Kurt Severing, et une artiste peintre, Marthe Muller, il réussit à rendre compte des enjeux sociaux, artistiques et politiques de ces années 20. Otto Dix, Rosa Luxembourg, Frans Masereel croisent la foule anonyme des personnages secondaires qui doutent de l’avenir et s’inquiètent de cette folie qui gagne le monde alentour.

Ces pages historiques se méritent… Le graphisme ligne clair en noir et blanc, la neutralité des cadrages, la lente mise en place d’une intrigue ne sont pas là pour séduire… Pour Jason Lutes c’est seulement à ce prix de patience et de minutie que le Berlin de l’entre deux guerres devient palpable. Pour ceux qui acceptent cette austérité ce premier volume est un grand moment d’histoire… En attendant les deux autres tomes prévus !?!

Berlin, la cité de pierres (T.1) de Jason Lutes, édité au Seuil en Janvier 2002, 208 pages en noir et blanc (Format 19cmx25,5cm)

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.