Posts Tagged ‘deuil’

Trois Ombres

29 janvier 2014

pedrosa-3-couv.jpg

268 pages, le temps et l’espace pour que le lecteur suive la fuite d’un père avec son fils qu’il veut protéger des trois ombres qui rodent autour de lui…

268 pages pour que le dessin se fasse plus libre qu’avant, dans la fluidité du pinceau et de l’encre, dans l’émotion du noir et blanc, dans l‘évocation d’un conte.

268 pages qui brassent aventure, récit intime, légende et histoire humaine…

Bref un superbe conte graphique pour les adultes qui veulent se laisser interroger dans leur cœur d’enfant… A emporter dans ses bagages pour l’été !

Trois ombres, Cyril Pedrosa, Collection Shampooing, Delcourt 2007

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

pedrosa-3-p2.jpg

Publicités

Halloween

26 décembre 2013

halloween-cv.jpg

« A tous ceux qui sont morts et qui me parlent encore » telle est l’exergue de cet album réédité chez Humanoïdes Associés en octobre 2006 avec 26 planches inédites.

Ce petit bijou est à mettre dans toutes les mains, celles des petits comme celles des grands.

Cet album est comme un conte sur la fête des morts et le goût de la vie, malgré l’absence, malgré le vide. Avec Asphodèle, prise dans le deuil de son frère, laisser vous rencontrer par ce fantôme qui du gouffre de la mélancolie vous fera sortir avec le sourire.

Les vers du texte sont amplifiés par de magnifiques planches toute de silence orangé et de retenu.

Une lecture tout en joyeuse intériorité !

Halloween de Olivier G. Boiscommun réédité chez Humanoïdes Associés Octobre 2006, 56 pages avec 26 planches inédites

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.

halloween-pl-1.jpg hallowee-pl-34.jpg hallowee-pl-35.jpg hallowee-pl-40.jpg

Lydie

3 décembre 2013

60 pages d’une étrange tranche d’humanité où grain de folie rime avec la vie.

Les protagonistes ? Les habitants d’une impasse belge francophone des années 30, l’impasse du Baron Van Dick, rebaptisée « l’impasse du bébé à moustaches » depuis que le bébé de la publicité qui clot la rue s’est retrouvé affublé d’une belle paire de moustaches en graffiti… Et un des charmes de cet album réside dans l’étonnante capacité du dessinateur espagnol Jordi Lafebre à camper chacun des personnages de cette ruelle, en quelques traits, en quelques mimiques. Chacun y trouve son épaisseur, chacun y va de sa présence. Une belle leçon de ligne claire, réhaussée par une colorisation par ordinateur aux teintes tendres et justes.

L’histoire ? C’est une statuette de la vierge, la « Madone à l’enfant perdu » qui la raconte, tissant avec poésie et sensibilité l’histoire boulversante de Camille, une jeune fille à l’esprit un peu fragile qui vit seule avec son père, conducteur de locomotive. Quelques jours après l’accouchement de son enfant  mort-né, Camille annonce que les anges ont entendu sa prière et que sa fille Lydie est revenue… A force de cajoler son enfant invisible, Camille entraîne tout son quartier dans une troublante aventure de tendresse et de compassion.

Merci au scénariste Zidrou de nous offrir ainsi un album aussi dense qu’attachant ! Son « one-shot » est un grand moment !

Lydie, (S : Zidrou; D : Jordi Lafebre) édité chez Dargaud, Collection « Long Courrier », en avril 2010, 60 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.