Posts Tagged ‘mélancolie’

Le jardin d’hiver

12 février 2014

Un album magicien !

Avec presque rien, une goutte d’eau qui tombe du plafond d’un appartement, une cabine téléphonique trop silencieuse, un toxico refoulé, Renaud Dillies n’a pas son pareil pour emporter son lecteur dans une autre perception de notre quotidien.

Mais pour cet album, l’auteur de Betty Blues et de Bulles et Nacelle confie son univers poétique à d’autres pinceaux… ceux de Grazia La Padula (Lauréate en 2007 du prix « Jeunes Talents» au festival d’Angoulême) qui offre son trait et ses couleurs à la délicatesse touchante de cette histoire. Ses personnages anguleux, ses découpages de planche ont une grande force expressive et mettent en valeur le travail d’atmosphère du récit.

Un petit album de rien au grand cœur !

Le jardin d’hiver (S : Renaud Dillies; D : Grazia La Padula) Editions Paquet Collection « Blandice », août 2009, 66 pages 23.5 x 31.5 cm

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Halloween

26 décembre 2013

halloween-cv.jpg

« A tous ceux qui sont morts et qui me parlent encore » telle est l’exergue de cet album réédité chez Humanoïdes Associés en octobre 2006 avec 26 planches inédites.

Ce petit bijou est à mettre dans toutes les mains, celles des petits comme celles des grands.

Cet album est comme un conte sur la fête des morts et le goût de la vie, malgré l’absence, malgré le vide. Avec Asphodèle, prise dans le deuil de son frère, laisser vous rencontrer par ce fantôme qui du gouffre de la mélancolie vous fera sortir avec le sourire.

Les vers du texte sont amplifiés par de magnifiques planches toute de silence orangé et de retenu.

Une lecture tout en joyeuse intériorité !

Halloween de Olivier G. Boiscommun réédité chez Humanoïdes Associés Octobre 2006, 56 pages avec 26 planches inédites

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.

halloween-pl-1.jpg hallowee-pl-34.jpg hallowee-pl-35.jpg hallowee-pl-40.jpg

La fin du monde

17 novembre 2013

Pierre Wazem offre un merveilleux récit intimiste, mélancolique et plein de rêve éveillé.

Comme il sait le faire avec le scénario de Koma, le monde adulte est renvoyé à son enfance, au secret que sa mémoire a voulu enfouir, avec la complicité des adultes. Plus que la fin du monde, c’est la fin d’un monde familial qui nous est ici livrée grâce au pacte que la mort va signer avec le chat de la maison…

Les planches de Tom Tirabosco, faites de tons noirs et blancs rehaussés de légers aplats bleus appliqués à l’ordinateur créent un extraordinaire univers de craie sur un tableau bleu. Le quotidien en devient fantastique et transforme la lecture de cet album en un voyage onirique et intérieur où certaines vignettes recèlent une force étonnante, saisissante de présence.

Un véritable bijou où fiction rime avec émotion !

La fin du monde (D : Tom Tirabosco ; S : Pierre Wazem), Futuropolis, août 2008, 120 pages (20x29cm)

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.