Le sang des Valentines

by

sang-valentines-cv.jpg

Comme dans toutes les œuvres de Christian de Metter, il y a d’abord la beauté de ses planches : les couleurs directes, le ton pastel de certains passages, les lettres illustrées qui donnent leur nom à cet album. C’est dans une atmosphère que le lecteur se trouve plongé, à fleurs même des émotions des personnages. Les pages se hissent vers l’œuvre d’art.

De retour des tranchées de 14-18, Augustin apprend que son épouse est décédée. Ils avaient pourtant échangé de longues lettres durant toute la guerre. Il découvre alors quelle autre femme a entretenu cette correspondance abondante du loin de ses Pyrénées natales…

Par delà un scénario très sombre, par delà la mort et la souffrance, c’est une école de tendresse qui attend le lecteur de cette histoire

Le sang des Valentines (D : Christian De Metter ; S : Catel) , Casterman, Collection « Univers d’auteurs », janvier 2004, 56 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

sang-des-valentines-pl.jpg

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s