Posts Tagged ‘image’

Emma

2 mai 2014

Emma c’est un chef d’œuvre de peinture !

D’abord par ce que les planches sont entièrement peintes par Christian De Metter. L’aquarelle prend ici une force, une consistance, une sauvagerie inattendues. L’œil est comme happé par les planches et les compositions de scènes. L‘histoire y respire, y prend son temps de façon fascinante, envoûtante.

Ensuite parce qu’Alex est peintre, un peintre amnésique qui fait en cachette le portrait d’une aussi mystérieuse Emma, la protégée de sa logeuse.

Enfin parce que le réel sujet de ce triptyque est la peinture elle-même, la fascination qu’elle peut exercer, son pouvoir de catharsis, la présence troublante d’un visage sur une toile.

Emma, de Christian De Metter, trois volumes publiés chez Triskel, d’avril à octobre 2000, édités en version intégrale par les Editions Soleil en novembre 2002, 144 pages

Pour acheter l’intégrale sur Amazon, cliquez ici.

Publicités

Dieu

5 mars 2014

Dieu cv

Chaque album de Marc Antoine Mathieu est une oeuvre originale qui bouscule le lecteur dans ses habitudes et sait le déloger pour l’emporter ailleurs, pour lui offrir soudain une autre vision du monde, une autre vision de lui-même. C’est kafkaïen, c’est loufoque, c’est noir et blanc mais quelle force !

Marc Antoine Matthieu, en passionné d’images, de dessins et de représentations ne pouvait pas échapper à un tel album sur Dieu. Qui est-il ? Comment est-il ? Quelle est son image… pour nous qui sommes censés être créés à son image ? Comment le représenter alors que des religions s’opposent à cette représenttaion et que même chez les chrétiens la crise iconoclaste hante les esprits et les dévotions.

Une fois de plus Marc-Antoine Mathieu est à la hauteur de son travail. Chacun pourra trouver dans cet album une approche, une astuce, un art du détournement qui touche « juste » !

Allez-y, Dieu lui-même vient en personne et nous offre les images de son procès de « Coupable universel » ! Et c’est toute une histoire… vous pouvez le croire !?!

Dieu, Marc-Antoine Mathieu, chez Delcourt, septembre 2009, 122 pages,

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Dieu p10 Dieu p11 Dieu p12

Tout seul

18 février 2014

Lu par Farff :

Un conte, un poème, je ne sais pas quel mot décrit le mieux cette BD où l’imagination est le personnage principal.  Seul dans un phare un homme vit sa vie… seul son dictionnaire lui permet de s’évader de sa prison…

On ne se lasse pas de relire cette BD, de l’ouvrir à une page au hasard pour y redécouvrir les planches comme le fait si bien le personnage de cette BD.

Très peu de texte, un trait fin en noir et blanc, ce sont les détails qui construisent la trame de cette histoire. Je la rapprocherais de « Là où vont nos pères » même si le dessin est très différent.

Si vous voulez vous évader, vous laisser entraîner par le rythme des vagues, plongez-vous dans ce conte !

Lu par Percevoir :

Des pages de silence, de vent et de temps. Des planches entières sans parole avec comme seul rythme la beauté répétitive des traits en noir et blanc, le travail des expressions, des attitudes des personnages.. Que cela fait du bien ! Quel art !

Ce nouvel album de Chabouté nous plonge dans l’énigme d’une vie dont le navire immobile est une phare. Son capitaine n’a jamais mis pied à terre, voguant à coup de mots trouvés au hasard d’un dictionnaire. 50 années au ras des flots, entre poissons, embruns et mouettes…

Merci à « Vents d’Ouest » d’accepter de publier de telles planches où le dessin de Chabouté peut prendre le rythme de cette atmosphère dans laquelle il nous convie d’entrer, de cet autre temporalité à laquelle il veut nous convier. L’encrage noir peut ainsi venir trancher à perte de blanches pages déployant en une densité palpable l’univers de ce phare.

Un chef d’œuvre sur l’énigme de l’humanité !

Tout seul de Christophe Chabouté chez Vents d’Ouest, paru en septembre 2008, 376 pages au format 17×24,5

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Le Linceul

28 décembre 2013

Voilà une série qui a de quoi faire grincer toutes les dents.

Laurent Bidot a fait le pari d’aborder une question de la foi chrétienne dans une collection franc-maçonne « Loge noire »… Quatre tomes qui se jouent des codes de la BD ésotérique pour aborder une intrigue chrétienne : quel est le statut du Linceul ? Le Suaire de Turin est-il une représentation du Christ, un effet de sa résurrection ?

Une BD qui met en image l’image même de Dieu au milieu d’intrigues politiques, de retours historiques, de passages documentaires et de rebondissements spectaculaires… Bref, l’idéal pour insatisfaire à la fois les amateurs d’actions et les lecteurs intérieurs…

Pourtant, il me semble que cette série est justement celle qui réussit le mieux à tenir cet équilibre fragile entre quête spirituelle et thriller efficace

A relire avant de se lancer dans « L’Eternel » la nouvelle série à paraître de Laurent Bidot…

Le Linceul série complète en 4 tomes de Laurent Bidot, chez Glénat, Collection « la Loge noire », éditée d’avril 2003 à mai 2006

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 4 sur Amazon, cliquez ici.

La Faille

11 octobre 2013
 
Un album comme sait nous en offrir Futuropolis : une atmosphère unique, un monde étrange et décalé qui éclaire le nôtre sous une lumière saisissante, une intrigue sous forme foisonnante de questions jamais résolues… Superbe !
 
Profitant du départ de ses parents pour Cuba, le jeune londonien Jeremy McPhee décide de passer à l’action. Grâce à l’animatrice de télévision Helen Rosen et à son émission de télé réalité « Ton Problème est le nôtre », il veut en finir avec ce maudit visage que Dieu lui a injustement donné.
 
Mais arrivera-t-il à faire l’audimat nécessaire alors que Londres est en proie à une étrange vague de failles qui menacent de faire s’écrouler nombre d’habitations et vient de connaître un attentat terroriste…

Omniprésence de l’image, manipulation, argent, tout s’entremêle dans cette étrange chronique politique et humaine.

Carlos Sampayo et Oscar Zárate réussissent à faire ressortir avec humour et finesse, les failles qui fracturent nos vies urbaines et contemporaines. Le dessin d’Oscar Zárate offre un trait singulier entre croquis et peinture, dont les couleurs chatoyantes apportent une étrange tonalité, tendre, légère à cette critique sociale pourtant aussi implacable que la voix off qui accompagne ces 88 pages.

La Faille (S: Carlos Sampayo; D : Oscar Zárate) édité chez Futuroplois en septembre 2010, 88 pages de 21,5 x 29 cm

     

Le Chat du Rabbin (T.1)

21 mai 2008

Dans la ville d’Alger, au début du XX° siècle, un rabbin se promène avec son chat, un chat qui commente les événements dont il est témoin. Et voilà qu’en croquant le perroquet de la maison il découvre l’usage de la parole à commencer par le mensonge ! Va-t-il pouvoir rester auprès de sa maîtresse bien aimée ?

C’est en suivant les ruses de ce félin aux yeux verts que nous découvrirons les multiples usages de la parole, les discussions autour de la religion juive et ce qui finalement rend les humains sympathiques.

Par ce récit Joann Sfar nous fait entrer dans l’univers de la pensée juive, dans une manière bien particulière de discuter de questions concernant le monde, l’homme, la vie.

Le style du dessin, expressif et tout en souplesse, voyez les métamorphoses du chat, avec des couleurs chaudes, recrée une ambiance orientale mais donne aussi un cadre bien adapté à ce voyage intérieur.

Le Chat du Rabbin (T.1) de Joann Sfar chez Dargaud, janvier 2002, 48 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Lecture envoyée par Igor. Mille mercis !