Posts Tagged ‘amnésie’

Emma

2 mai 2014

Emma c’est un chef d’œuvre de peinture !

D’abord par ce que les planches sont entièrement peintes par Christian De Metter. L’aquarelle prend ici une force, une consistance, une sauvagerie inattendues. L’œil est comme happé par les planches et les compositions de scènes. L‘histoire y respire, y prend son temps de façon fascinante, envoûtante.

Ensuite parce qu’Alex est peintre, un peintre amnésique qui fait en cachette le portrait d’une aussi mystérieuse Emma, la protégée de sa logeuse.

Enfin parce que le réel sujet de ce triptyque est la peinture elle-même, la fascination qu’elle peut exercer, son pouvoir de catharsis, la présence troublante d’un visage sur une toile.

Emma, de Christian De Metter, trois volumes publiés chez Triskel, d’avril à octobre 2000, édités en version intégrale par les Editions Soleil en novembre 2002, 144 pages

Pour acheter l’intégrale sur Amazon, cliquez ici.

La Légende des nuées écarlates (T.3)

23 novembre 2009

On entre avec bonheur, gourmandise, voire avidité dans certains albums de BD. D’autres, happent leur lecteur, le subjugue avec puissance, fascination. C’est tout un univers alors qui s’impose : unique, superbe, envoutant !

Les trois albums de La Légende des nuées écarlates appartiennent à cette seconde catégorie tant le graphisme comme l’aventure sont forts et fascinants; quant à la mise en couleur, elle s’offre des blancs et des rouges saisissants…

Si vous avez échappé à « La ville qui parle au ciel » (septembre 2006), puis à « Comme feuilles au vent » (octobre 2008), la sortie du troisième et avant dernier album de cette série, « Le trait parfait », vous interdit maintenant de passer à côté de cette merveille d’aventure onirique sur fond de Japon moyenâgeux et fantastique.

La légende raconte qu’un jour, un petit garçon et son petit loup blanc avançaient péniblement dans la froideur neigeuse de la forêt de glace. Comme le louveteau allait mourir d’épuisement, le garçon se mutila et lui offrit son œil gauche afin de le nourrir. Caché non loin de là, un loup noir assistait à la scène. Le lendemain, l’enfant fut secouru par des villageois. Son petit loup avait disparu mais les villageois racontèrent aussi qu’ils l’auraient vu s’éloigner aux côtés d’un grand loup noir auquel il manquait un œil. L’enfant, lui, était sauf. Seul, son œil gauche brillait d’une lueur différente.

Ainsi s’esquissent, sur une toile blanche d’estampe, les liens mystérieux et rouge sang qui unissent Raido Caym, le rônin amnésique et manchot, la jeune marionnettiste Meiki, la fille du noble Fudo dont la mort semble avoir plongé son royaume dans une malédiction froide de neige.

Saverio Tenuta sait ainsi offrir à ses lecteurs une merveille de planches et de récit, avec tout la force du mythe, de l’humanité qui croisent leurs destinées sur fond de fidélité et de lâchetés.

A découvrir et à offrir… !!!

La Légende des nuées écarlates (T.3 : « Le trait parfait ») de Saverio Tenuta édité aux Humanoïdes Associés en novembre 2009

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.