Posts Tagged ‘URSS’

Partie de chasse

31 décembre 2013

partie-de-chasse-cv.jpg

6 ans avant la chute du Mur de Berlin, une fresque noire, onirique et terrifiante de la décomposition sanglante du monde communiste. Purges, répressions, éliminations des opposants viennent hanter une invitation à une partie de chasse entre anciens dignitaires soviétiques.

Enki Bilal offre à Christin d’extraordinaires planches entre réalisme et fantasmagorie où les flash-backs ensanglantent des cases saturées de rouge dans un monde où tout se fissure et se désagrège sous la décrépitude.

Ce huit clos politique est fascinant par le monde auquel il nous convie, entre horreurs et interrogations sur une « juste cause » qui n’a eu de cesse de broyer les hommes au nom même de leur bonheur…

Un très grand classique

Partie de Chasse (S : Pierre Christin ; D : Enki Bilal), Humanoïdes associés, 1ère édition janvier 1983, réédition en janvier 2000, 88 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

partie_de_chasse_ecran-pl3.jpg partie_de_chasse-pl-4.jpg
Publicités

Le Tour de Valse

6 décembre 2013

tour-de-valse-cv-f.jpg

Un album sur la force de l’amour, sur les liens qu’il crée, sur les limites qu’il repousse. Un album touchant, émouvant, poignant, troublant, « édifiant »…

Vitor, le mari de Kalia a été arrêté pour « admiration de la technologie étrangère ». En 1953, en URSS, cela permet d’envoyer pour 10 ans en camp, quelqu’un qui ne rentre pas dans le rang… Kalia décide un jour de partir à sa recherche . Pour ses deux enfants qui sont restés, pour elle-même, Kalia tient un journal de bord qu’elle rédige tout au long de son périple en Sibérie. Un « Zek » un ancien prisonnier politique va l’initier à la vie dans le goulag, au fameux « tour de valse » qui récompense les plus méritants…

Ce récit est tout en sentiment, en intériorité. L’attente, le pardon y sont palpables avec des planches qui rendent tangibles les silences et les regards. Quelle belle leçon d’humanité !

Le Tour de Valse, (S : Denis Lapière, D : Ruben Pellejero), Dupuis, Collection « Aire Libre » octobre 2004, 56 pages

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.

tour-de-valse-pl-1.jpg

Bouche du Diable

10 janvier 2013

bouche-cv.jpg

De l’art de mêler espionnage et spiritualité : un chef d’œuvre en la matière où l’intrigue policière accompagne un itinéraire intérieur.

Le réalisme accentué des dessins de Boucq souligne avec force cette fresque de l’endoctrinement soviétique d’un orphelin qui ne cesse d’être contrôlé, surveillé même lorsqu’il est envoyé en mission à l’étranger. Sa rencontre avec un grand chef indien, ouvrier comme lui dans une entreprise de construction de grattes ciel, va faire prendre un nouveau tournant à ses dons de médium…

Comme quoi BD et icone peuvent se rencontrer avec majesté !

Bouche du diable (S : Jérôme Charyn, D : François Boucq), Casterman, janvier 1990

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

bouche-pl-1.jpg

Black Op (T.5)

24 avril 2009

black-op-t5

Cinquième tome donc et avant dernier d’une série qui, depuis février 2005, résiste bien au temps et au suspens !

Le scénario de Stephen Desberg nous entraîne dans un gigantesque complot qui, dans moins de sept heures, va voir l’élimination de la mafia russe sur le territoire américain grâce à la complicité de membres haut placés dans le gouvernement américain, ascension qu’ils doivent justement à cette mafia dont ils se sont servi, via la CIA, pour déstabiliser l’ancien système communiste soviétique…

Dans ce volume, notre héros retrouve enfin Lovna, son grand amour mais le récit fait surtout une pause pleine de reprises. Le dessin d’Hugues Labiano sait bien ménager les transitions dans ces épisodes de flash-back. L’intrigue générale s’en trouve enrichie, non seulement d’actions mais aussi à travers l’évolution des relations entre Floyd Whitman et Trent Jackell d’un beau fil thématique sur l’amitié et ses trahisons.

Il ne reste plus que quelques heures avant que tout s’achève avec peut-être 40 millions de dollars à empocher à la barbe du général Lassenko. Entrez dans le suspens !

Black Op T.5 (S : Stephen Desberg ; D : Hugues Labiano), Dargaud, avril 2009

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

black-op-pl-3 black-op-pl-4 black-op-pl-t

Le Grand Duc (T.1 : Les sorcières de la nuit)

24 novembre 2008

grandduccouv

Romain Hugault ? mais si ! Vous savez c’est le dessinateur de « Au-delà des nuages », la BD qui a fait redécoller la lecture des albums sur l’aviation… Même qu’à un moment l’éditeur Paquet n’arrivait pas à suivre et que les bacs étaient vides…

Avec « le Grand Duc », alias le Heinkel He 219, cet avion avec lequel la Wechmarcht tente d’endiguer sa débâcle sur le front de l’Est … avec « le Grand Duc », disais-je, vous allez de nouveau vous régaler. Les dessins d’avion sont au rendez-vous et ils s’enrichissent de personnages attachants et de situations complexes… merci à Yann pour son scénario qui entrecroise deux beaux destins.

« Les sorcières de la nuit » sont le surnom de ces femmes russes qui pilotaient sans parachutes des avions obsolètes pour barrer les voies du ciel aux pilotes allemands qui ne sont pas tous nazis…

Prêt pour le décollage ?

Le Grand Duc, T.1 « Les sorcières de la nuit » (S : Yann ; D : Romain Hugault), écité chez Paquet, collection « Cockpit », octobre 2008

grandduc01   grandduc03   grandduc06   grandduc08

Black op (T.4)

21 avril 2008

Ce quatrième tome permet aux auteurs d’éclairer les vides du récit précédent. Certains lecteurs penseront sûrement que c’est un volume de trop et que ce thriller à l’américain commence à traîner… d’autres trouveront enfin une pause dans des volulmes qu’ils trouvaient trop « alambiqués », trop complexes. Pas de surprises ici, pas de grosses actions spectaculaires, l’intrigue continue à se « défiler » « honnêtement »… nous apprenant comment a disparu la belle Lovna.

Bref, tout cela ne casse pas trois pattes à un canard… mais c’est l’occasion de signaler cette série à ceux qui ne la connaîtraient pas encore : suite à une enquête sur une fraude lors des élections présidentielles aux Etats Unis, Floyd Whitman se retrouve plongé dans son passé avec la CIA lorsque celle-ci avait décidé de s’allier avec la mafia russe pour faire tomber le régime communiste en place…

L’ensemble est très crédible, mené avec un réel savoir de Desberg, servi par le dessin semi réaliste et tout en rondeur de Labiano. C’est une bonne série, sans plus, mais le plaisir est au rendez-vous pour ceux qui aiment les ambiances à la Tom Clancy, les intrigues entre espionnage et contre-espionnage, la guerre froide et les flash-back pas trop psychologiques.

Black op , Tome 4 (S : Stephen Desberg ; D : Hugues Labiano) Dargaud, avril 2008

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.