Posts Tagged ‘Tarantino’

Inner City Blues

11 novembre 2013

inner-city-blues-cv-1.jpg inner-city-blues-cv-2-mini.jpg inner-city-blues-cv-2.jpg

Il y a de la jubilation dans l’air rien qu’à découvrir l’univers graphique de ces planches… Les yeux plongent en plein monde « Black and Blues», en plein dans les années seventies de la culture afro-américaine, version mafia revisitée à la Tarantino. Les traits gras du dessin, ses couleurs tranchées, son style « Comics » suggèrent que les clichés vont s’accumuler jusqu’à satiété pour embarquer le lecteur dans une série « clin d’œil » et ce ne sont pas les occasions qui manquent !

Bref il y a le grand méchant, les petites frappes ; les bagnoles rutilantes, les boites de jazz avec danseuses et parties de poker; les costumes italiens avec cigare obligatoire.

Chaque album met en avant les différents protagonistes de ce trafic de marijuana qui va progressivement les entraîner en une spirale infernale vers le fond… pour notre plus grand plaisir de lecteur !

Inner City Blues, (D : Bruno ; S : Bruno et Fatima Ammari) Vents d’Ouest, Collection « Turbulences », de juin 2003 à septembre 2005


Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.

inner-city-blues-pl-2.jpg inner-city-blues-pl-2-2.jpg inner-city-blues-pl-3.jpg

Sept Yakuzas

26 octobre 2008

Dans la série des « 7 » vous avez demandé la version « Kill Bill » : elle est enfin arrivée : régalez-vous car vous n’allez pas être déçus !?!

Pourtant blasé par 90 années d’existence bien remplie à la tête d’un gang prospère, Kotobuki Ichîro ne va pas être déçu des mésaventures que lui réservent cette histoire en un volume ! Dans le quartier d’Asakusa à Tokyo, la fête populaire Sanja Matsuri va faire vaciller de son trône l’Oyabun incontesté et puissant.

Jean David MORVAN, l’auteur de Sillage, du Cœur des batailles s’en donne à coeur joie et nous avec ! Cela sent le cinéma d’action et de polars, les faits et gestes des mangas, la vieille fidélité des codes d’honneur d’un autre siècle… et on en redemande ! Quant à Takahashi HIKARU son graphisme allie efficacité et esthétisme, explosions et flash back intimiste. Tarantino va adorer !

Un superbe concentré d’adrénaline… tout en douceur !?!

Et pour ceux qui auraient peur de ne rien y connaître et d’être perdu dans le vocabulaire japonais, il y a même un lexique à la fin !?!

Sept Yakuzas (D : Takahashi HIKARU ; S : Jean David MORVAN), Delcourt, septembre 2008, 77 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.