Posts Tagged ‘Russie’

Vlad

2 avril 2014

Choisissez une friandise, celle du genre que vous ne pouvez pas vous arrêter de manger dès que vous avez commencé mais dont vous avez un peu honte de tant raffoler… Fraises Tagada, Lait Montblanc sucré, crème de marrons Faugier, Michoko ? Peu importe !?! Mais la série Vlad appartient à la même catégorie !

Une fois que vous commencez le premier album, vous avez envie de lire les autres et de passer ainsi un excellent moment loin de tout.

Certes ce n’est pas très fin mais l’intrigue et les actions sont bien ficelées. Certes, l’auteur vous embarque parfois dans des détours qui auraient pu être traités plus rapidement… mais quel plaisir ! Selon la génération des lecteurs, c’est du Mad Max ou du Bruce Willis… et à la fin vous en redemandez à votre libraire, un peu rougissant… mais cela fait tellement plaisir !

L’intrigue ? En 2050, un ancien officier de l’armée russe, Vlad, reconverti dans la protection rapprochée, ne touchera son héritage qu’à la condition de retrouver son jumeau Igor. Ce dernier, star en vue du cinéma russe est en effet un dealer disparu depuis qu’il a « emprunté » de l’argent à un producteur mafieux et, surtout, une mystérieuse mallette ayant appartenue au Président Russe qui vient d’être assassiné… L’Ukraine, la Yakoutie seront au programme en attendant d’arriver à Bruxelles via des centres de concentration et quelques bases militaires.

Bref : corruption, déviation, coups tordus, complots, mafia, grand capital sont convoqués avec quelques trouvailles technologiques pour un scénario tonique.

Que du bonheur pour ceux qui aiment ce style !

Vlad, Série complète en 7 volumes (S : Yves Swolfs ; D : Griffo), Le Lombard, collection « Troisième vague » édités de Mai 2000 à janvier 2006

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 5 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 6 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 7 sur Amazon, cliquez ici.

Publicités

Ce que le vent apporte

26 janvier 2014

Ce que le vent apporte est le premier album de l’espagnol Jaime Martin. La qualité du graphisme, l’atmosphère des couleurs, l’expression du trait happent d’emblée l’attention du lecteur. Un univers unique s’ouvre avec cette histoire en un tome.

En trame de fond, la Russie à la veille de la révolution bolchevique. Alexandre, étudiant en médecine, doit prendre ses distances avec l’effervescence de Moscou et la milice tsariste qui le recherche. Le voici parachuté comme médecin dans une « clinique » dans une région reculée… avec ce que cela veut dire de confrontations aux peurs, aux superstitions, avec ce que cela demande de courage et de finesse face à la rudesse, à l’âpreté des sentiments et de leurs expressions.

Cet album n’est pas à lire comme un thriller fantastique, mais comme un moment gratuit en 72 pages où nous est donné de côtoyer l’humanité, dans son épaisseur, dans ses émotions, en une sensibilité qui sait nous tenir à distance du pathos…

Un vrai bon moment de Bande Dessinée !

Ce que le vent apporte de Jaime Martin, Dupuis, Collection « Air libre », août 2007, 72 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Black Op (T.5)

24 avril 2009

black-op-t5

Cinquième tome donc et avant dernier d’une série qui, depuis février 2005, résiste bien au temps et au suspens !

Le scénario de Stephen Desberg nous entraîne dans un gigantesque complot qui, dans moins de sept heures, va voir l’élimination de la mafia russe sur le territoire américain grâce à la complicité de membres haut placés dans le gouvernement américain, ascension qu’ils doivent justement à cette mafia dont ils se sont servi, via la CIA, pour déstabiliser l’ancien système communiste soviétique…

Dans ce volume, notre héros retrouve enfin Lovna, son grand amour mais le récit fait surtout une pause pleine de reprises. Le dessin d’Hugues Labiano sait bien ménager les transitions dans ces épisodes de flash-back. L’intrigue générale s’en trouve enrichie, non seulement d’actions mais aussi à travers l’évolution des relations entre Floyd Whitman et Trent Jackell d’un beau fil thématique sur l’amitié et ses trahisons.

Il ne reste plus que quelques heures avant que tout s’achève avec peut-être 40 millions de dollars à empocher à la barbe du général Lassenko. Entrez dans le suspens !

Black Op T.5 (S : Stephen Desberg ; D : Hugues Labiano), Dargaud, avril 2009

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

black-op-pl-3 black-op-pl-4 black-op-pl-t

Taïga Rouge (T.1)

1 août 2008

Ferdinand Ossendowski est un médecin qui doit fuir la révolution russe qu’il avait pourtant activement soutenue. En traversant les steppes sibériennes à la recherche d’un pays en paix, il se lie avec Diam Gordou, un cavalier mongol, appartenant au mystérieux et légendaire peuple des Soyotes. Ils se retrouveront ainsi emportés dans les guerres qui déciment la région.

Le trait de Vincent Perriot fait merveille pour plonger le lecteur dans les paysages et les atmosphères des grandes espaces pleins d’épopée et d’aventures humaines… Les personnages sont très attachants, plein de profondeurs et de ressources imprévues !

Une superbe plongée en lecture !

Taïga Rouge (T.1) (D : Vincent Perriot ; S : Arnaud Malherbe), Dupuis, collection « Aire Libre », juin 2008, 80 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Black op (T.4)

21 avril 2008

Ce quatrième tome permet aux auteurs d’éclairer les vides du récit précédent. Certains lecteurs penseront sûrement que c’est un volume de trop et que ce thriller à l’américain commence à traîner… d’autres trouveront enfin une pause dans des volulmes qu’ils trouvaient trop « alambiqués », trop complexes. Pas de surprises ici, pas de grosses actions spectaculaires, l’intrigue continue à se « défiler » « honnêtement »… nous apprenant comment a disparu la belle Lovna.

Bref, tout cela ne casse pas trois pattes à un canard… mais c’est l’occasion de signaler cette série à ceux qui ne la connaîtraient pas encore : suite à une enquête sur une fraude lors des élections présidentielles aux Etats Unis, Floyd Whitman se retrouve plongé dans son passé avec la CIA lorsque celle-ci avait décidé de s’allier avec la mafia russe pour faire tomber le régime communiste en place…

L’ensemble est très crédible, mené avec un réel savoir de Desberg, servi par le dessin semi réaliste et tout en rondeur de Labiano. C’est une bonne série, sans plus, mais le plaisir est au rendez-vous pour ceux qui aiment les ambiances à la Tom Clancy, les intrigues entre espionnage et contre-espionnage, la guerre froide et les flash-back pas trop psychologiques.

Black op , Tome 4 (S : Stephen Desberg ; D : Hugues Labiano) Dargaud, avril 2008

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.