Posts Tagged ‘Renaissance’

La Licorne (T. 1 à 3)

31 décembre 2009

Un thriller ésotérique et quelque peu allumé à l’époque où l’homme s’intéresse au corps humain et à son exploration par la dissection…

De Paris à Venise en passant par un laboratoire de Milan, Mathieu Gabella sait entremêler éléments historiques de la Renaissance et sciences occultes où se croisent et dialoguent par fluide Ambroise Paré, centaures et licornes pris dans un complot de l’Eglise visant les Asclépiades, une ancienne confrérie de médecins anatomistes.

Le dessin d’Anthony Jean vient nourrir ce monde de belles planches très travaillées, soigneuses et méticuleuses tout en étant flamboyantes, enchanteresses et magiques ! Tout un étonnant bestiaire médiévale est convoqué par cette intrigue entre mythe et science.

Au fil des albums, Du « Dernier Temple d’Asclépios » aux « eaux noires de Venise » La Licorne s’impose comme une série qui maintient haut les flambeaux de l’uchronie et de l’anachronie;

La Licorne (T. 1 à 3) (S: Mathieu Gabella ; D : Anthony Jean) édités chez Delcourt, collection « Machination », d’octobre 2006 à novembre 2009

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.


Publicités

Le bois des Vierges (T.1)

22 mai 2008

Des loups, des renards, des lynxs en habits Renaissance avec fraise à la Henri IV… de quoi craindre un sous De cape et de Crocs et retarder la lecture de ce premier album d’une nouvelle série écrite par Jean Dufaux !

Que nenni !

Dans un contexte Renaissance, bêtes de haute taille et humains s’affrontent en une guerre destructrice. Le temps d’un mariage, ils ont cherché à faire alliance… mais Aube, la fille du Seigneur humain Arcan, assassine, avant de s’enfuir dans le bois des Vierges, le jeune Loup-de-feu le soir même des noces qui devaient voir s’unir poil et peau… Chacun des camps va devoir redoubler d’effort dans cette guerre et décider après bien des combats de faire appel à de nouveaux Seigneurs de Guerre.

Le réalisme et la beauté du dessin de Béatrice Tillier donnent conviction et épaisseur à ce monde fantastique où loups et être humains se croisent en habits d’époque, où le zoomorphisme digne de Blacksad permet au lecteur d’approcher de façon convaincante le monde des bêtes de haute taille et leurs émotions.

Une série, prometteuse en intrigues, qui devrait vous enthousiasmer…

Le bois des Vierges, (T.1) (S : Jean Dufaux ; D : Béatrice Tillier), Robert Laffont, février 2008, 56 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.