Posts Tagged ‘Histoire’

Tanatos (T.1 et 2)

4 février 2014

glenat-tanatos-cv.jpg tanatos-2-cv.jpg

Ne vous laissez pas repousser par la couverture du tome 1 qui peut laisser craindre un super héros à la Batman. Certes il y a quelques accents de Fantomas, mais ce premier tome vaut vraiment la peine d’être lu. Tanatos sait mélanger de façon très convaincante fantastique et histoire. Atmosphère d’avant guerre (1913) et intrigue s’épaulent mutuellement.

Après l’assassinat de l’Archiduc François Ferdinand, le commissaire Bernin de la police judiciaire est bien content d’avoir à ses côtés Victor le détective privé de l’agence Fiat Lux pour se hisser à la hauteur des manipulations et des inventions de Tanatos. Intelligence, machiavélisme, déguisement permettent à « l’homme au mille visages » de tirer les fils politiques et financiers qui feront de lui l’homme le plus riche du monde grâce aux ventes d’armes qui s’annoncent pour bientôt !

En prime, si vous lisez attentivement les coupures de presse insérées dans les albums vous aurez droit aux règlements de compte des auteurs de BD entre eux… Mais ce sont les rebondissements de l’intrigue de ce « feuilleton » qui vont surtout vous enchanter !

De bons rebondissements, un bon rythme, un bon univers… bref un bon moment…

Tanâtos, T.1 « L’année sanglante » et T.2 : « Le jour du chaos » (S : Didier Convard ; D : Jean-Yves Delitte) Glénat, Collection Grafica, octobre 2007 et février 2008

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.

glenat-tanatos-pl.jpg tanatos-2-01.jpg tanatos-2-06.jpg

Luxley (T. 1 à 5)

17 décembre 2013

       

     

Ainsi s’achève une superbe uchronie signée Valérie Mangin !

Alors que le Pape s’est allié avec le sultan Saladin afin de combattre l’invasion inflexible des armées Mayas et Aztèques, Robin de Luxley (alias Robin des Bois) se retrouve au cœur du palais labyrinthique de l’Inca. L’ultime affrontement va enfin avoir lieu. L’avenir et le sort de l’humanité tout entière se joue entre eux deux.

Depuis mai 2005, le lecteur a été plongé dans cette extrordinaire invasion du monde occidentale par les forces militaires et magiques du Nouveau Monde qui profite de la Troisième Croisade pour conjurer ce que l’avenir pourrait lui réserver…

Batailles, rêve ensorcelés, bravoure et trahison scandent des pages avec beaucoup de brio.

Luxley, T.5 « Le Nouveau Monde » (S : Valérie Mangin ; D : Francisco Ruizgé) éditions Quadrants, collections « Boussole », Janvier 2011

   

Henri Désiré Landru

8 décembre 2013

Le fameux Landru comparait au tribunal, le 12 novembre 1921. Ses derniers mots publics sont pour clamer une dernière fois son innocence des assassinats dont on l’accuse même si sa comptabilité minutieuse l’accable et doit le mener à la peine de mort !

Pourtant… Et si Landru avait été une victime ? Et s’il avait été pris dans un ignoble chantage ? Et si nous étions, nous-mêmes, bernés pour des enjeux inavouables ?

C’est l’hypothèse que Chabouté échafaude pour ses lecteurs à coup de planches somptueuses de noir et de blanc à l’encrage fortement contrasté. Son dessin colle à l’atmosphère du pavillon de banlieue où disparaissent les victimes qu’il a contactées par petites annonces. Tout au long de ces 137 pages au grand format, les compositions de Chabouté jouent sur la répétition de certaines vignettes transformant cette histoire en un refrain lancinant et macabre.

Un album d’une grande force mystérieuse qui revisite l’Histoire avec autant d’imagination que de virtuosité !

Henri Désiré Landru, Christophe Chabouté, Vents d’Ouest, septembre 2006, 137 pages au format 22,8×32,3cm

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Le Tour de Valse

6 décembre 2013

tour-de-valse-cv-f.jpg

Un album sur la force de l’amour, sur les liens qu’il crée, sur les limites qu’il repousse. Un album touchant, émouvant, poignant, troublant, « édifiant »…

Vitor, le mari de Kalia a été arrêté pour « admiration de la technologie étrangère ». En 1953, en URSS, cela permet d’envoyer pour 10 ans en camp, quelqu’un qui ne rentre pas dans le rang… Kalia décide un jour de partir à sa recherche . Pour ses deux enfants qui sont restés, pour elle-même, Kalia tient un journal de bord qu’elle rédige tout au long de son périple en Sibérie. Un « Zek » un ancien prisonnier politique va l’initier à la vie dans le goulag, au fameux « tour de valse » qui récompense les plus méritants…

Ce récit est tout en sentiment, en intériorité. L’attente, le pardon y sont palpables avec des planches qui rendent tangibles les silences et les regards. Quelle belle leçon d’humanité !

Le Tour de Valse, (S : Denis Lapière, D : Ruben Pellejero), Dupuis, Collection « Aire Libre » octobre 2004, 56 pages

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.

tour-de-valse-pl-1.jpg

La 27e lettre

21 novembre 2013

la-27e-lettre-cv.jpg

Pendant que le nazisme gangrène tout à Berlin, un enfant des rues va trouver refuge dans une maison close de luxe. Ce monde va l’aider à grandir comme lui-même va aider ce petit monde grâce à son don pour rêver et pour raconter.

Cet album fonctionne comme un piège pour son lecteur. L’histoire a le ton simple et clair de ses dessins. Derrière ce qui pourrait n’être que naïveté, se joue le drame d’une histoire et d’une vie… car chacun sait que dans les camps de concentrations nazis il n’y avait pas de place pour les belles histoires qui se finissent bien !

Une belle leçon pour ceux qui croient au pouvoir des mots et du récit !

La 27e lettre (D : Will, S : Stephen Desberg) chez Dupuis, Collection  « Aire Libre », juin 1990, 56 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

la-27e-lettre-pl-1.jpg la-27e-lettre-pl-2.jpg

Super Spy

18 novembre 2013

340 pages pour renouer avec le mystère de l’espionnage…

S’il est devenu à la mode de parler de roman graphique pour un album de BD… eh bien Super spy mérite véritablement cette appellation : par son graphisme, par les destins croisés qu’il s’ingénie à mêler d’un court chapitre à l’autre, tissant une incroyable toile d’araignée où personnages et lecteur sont lentement englués, capturés.

340 pages pour évoquer les missions dangereuses, naïvement héroïques ou insensément banales durant la deuxième Guerre Mondiale. 340 pages pour évoquer le Caire, Stalingrad, le temps d’une infiltration, le temps d’une rencontre. 340 pages aux couleurs d’un autre temps passé qui ne vous laisseront pas au bout de vos surprises !

Un gros livre qui a la délicieuse saveur des vieux films des années cinquante… à vous de voir si vous voulez le lire dans l’ordre des pages ou dans celui des dossiers !?!

Super spy de Matt Kindt aux éditions Futuropolis, août 2008, 336 pages (14,5×21 cm)

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Les derniers corsaires

9 novembre 2013

dernierscorsaires-cv.jpg

Le dessin avec ses variations de tons entraîne immédiatement le lecteur dans un monde d’autrefois : celui d’un sous-marin anglais durant la Deuxième Guerre mondiale. S’inspirant de faits réels, le huit clos et le contexte des combats offrent une réflexion sur la confrontation des tempéraments entre le capitaine Wallis et son second Wolf, sur le drame des choix et des devoirs d’un commandant.

Pression, ambition, stratégie sont au rendez-vous dans un graphisme qui rappelle celui de Blain et une atmosphère à la « Black et Mortimer ». Le roman d’aventure s’approfondit en un drame psychologique où l’honneur s’offre une seconde chance…

Voilà une superbe entrée dans la BD québécoise, avec un dossier final qui ouvre de façon surprenante la destinée tragique du « Thorn »…

Les derniers corsaires, (D : Jocelyn Houde; S : Marc Richard), Edition de La Pastèque, avril 2006, 62 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

dernierscorsaires-pl.jpg

Un homme est mort

8 novembre 2013

Gallimard, Davodeau Homme Cv

Le réalisme de Davodeau fait merveille une fois de plus pour nous donner d’entrer dans une aventure humaine : René Vautier, recherché par la police car cinéaste engagé, est mandaté par la CGT pour tourner un documentaire dans la tourmente sociale des mouvements ouvriers de 1950. Le 17 avril, à Brest, la police tire sur la foule faisant un mort.

Les auteurs s’attachent alors à décrire le tournage du film qui va s’en suivre, son montage précaire et surtout sa projection nocturne aux quatre coins de la ville assiégée. Derrière ce devoir de mémoire, c’est la violence et la détermination qui sont rendues palpables, l’abattement et l’engagement. Il y a le poème d’Eluard, « Au rendez-vous allemand » et le silence extraordinaire de certaines planches.

Jamais un travail didactique n’a été aussi poétique ! L’émotion si politique !

Un homme est mort, (D : Etienne Davodeau ; S : Kris) Futuropolis/Gallimard, Octobre 2006, 80 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Davodeau Homme Pl

300

2 novembre 2013

Pour le plaisir des yeux, pour découvrir le graphisme unique de Frank Miller…

300 reprend en l’adaptant le récit de la résistance héroïque de Sparte face à l’invasion perse : la fameuse bataille du défilé des Thermopyles. Xerxès le roi-dieu, avec ses guerriers innombrables, veut faire plier la Grèce, terre de liberté et de démocratie. 300 guerriers d’élite, avec à leur tête le roi Léonidas, se tiendront dans le combat, inflexibles dans la mort et la gloire.

Les plans de Frank Miller, extraordinairement mis en couleur par Lynn Varley, sont somptueux de cadrage, de découpage, de mise en dynamique. Le jeu des répétitions force l’énergie brutale de ces planches et campe de façon saisissante la violence de ce combat. Son travail du noir rehausse les mouvements, les détails.

Ici c’est tout le trouble de la force et de la violence qui éclate en une réflexion insidieuse sur le fascisme et le fanatisme.

300 de Frank Miller édité chez Rackham, janvier 1999, 96 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Les oubliés d’Annam

30 juillet 2013

oublies-dannam-cv-int.jpg

L’enquête d’un journaliste sur un soldat disparu nous ramène quarante ans en arrière. A cette époque, de jeunes résistants qui venaient de s’opposer à l’occupant nazi s’engagent pour continuer ce combat en Indochine… mais voilà que certains d’entre eux réalisent qu’ils deviennent à leur tour, sur ce sol, une force d’occupation… et décident, par fidélité à leur idéal, de rejoindre les troupes Viêt Minh qui luttent contre le colonisateur.

Ces deux albums, maintenant édités en intégrale, ouvrent une page trop méconnue de notre histoire « officielle ». Ils nous parlent de liberté d’information, de fidélité, de mémoire. Une superbe occasion de lutter contre toutes ces amnésies qui encombrent encore nos « devoirs de mémoire ».

Un ouvrage à méditer, malgré des couleurs jugées trop criardes selon certains lecteurs et un fin que d’autres auraient voulu plus sobre.

Les oubliés d’Annam,  (D : Lax ; S : Franck Giroud), Dupuis, Collection « Aire Libre », octobre 1990, intégrale publiée en octobre 2000

Pour acheter l’intégrale sur Amazon, cliquez ici.

oublies-dannam-pl-1.jpg oublies-dannam-pl-14.jpg