Posts Tagged ‘graphisme’

Le voyage

25 janvier 2014

voyage-cv.jpg

Certaines de ces planches en noir et blanc vous resteront dans les yeux tant le graphisme de Baudoin sait rendre palpable ce que vivent ses personnages en lien avec leur environnement.

L’histoire, elle, vous restera dans le coeur tant l’itinéraire de cadre parisien, qui plaque tout, est attachant de découvertes rudes, belles, sensuelles, émouvantes.

Baudoin a fait là oeuvre de poésie et d’humanité : un grand moment tracé à l’encre noire sur 198 pages !

Le Voyage, Edmond Baudoin, L’Association, collection Ciboulette, septembre 1996, 198 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

voyage-pl.jpg

Publicités

Là où vont nos pères

26 février 2013

la-ou.jpg

Encore une BD qui rentre dans la catégorie coup de coeur.

Pas de texte, pas un mot, que des dessins mais quels dessins ! Shaun Tan nous montre que tous les jours la BD peut nous étonner par sa forme et son fond.

Universelle, touchante, pleine de sensibilité, de poésie, cette BD fait hommage aux émigrés, ces hommes et ces femmes qui quittent leur pays (dictature, génocide…) pour tomber dans un monde inconnu à découvrir, à comprendre, à apprivoiser pour s’y installer et s’y sentir chez soi.

Voyageur dans l’âme, j’y ai également vu un hommage au voyage, à la découverte, à l’ouverture. Que de dessins m’ont fait penser à des situations vécues!

A lire, à relire, à admirer, à ouvrir à une page pour s’arrêter sur un dessin, pour rêver, pour se projeter dans ces contrés inconnues que nous souhaiterions découvrir.

Là où vont nos pères, de Shaun Tan chez Dargaud

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Là où vont nos pères planche

Lola Cordova

26 août 2010

lola-cordova-cv.jpg

Rien que graphiquement cet album est un ovni, un météorite dans le ciel de la BD. Chaque planche va vous couper le souffle par ses inventions de mise en page, de couleurs, d’atmosphère… C’est à tomber à la renverse !?!

Surtout que l’histoire elle-même n’est pas simple et présente tous les ingrédients pour tomber dans le scabreux ou le complaisant : une prostituée, entre coke et amphétamine, prétend avoir été kidnappée par des extraterrestres qui semblent d’ailleurs ne pas s’en être remis tant ils sont bluffés par les nouvelles « expériences » auxquelles elle les initie… avant de revenir pour sauver le monde… Bref, le thème ne fait pas dans le tendre ni dans la dentelle… et pourtant quel album ! Entre feu d’artifice iconoclaste et pur délire iconophile !

Cette œuvre est une bombe qui fait retourner ses petites camarades à l’âge des cavernes !

Lola Cordova d’Arthur Qwak, Casterman, Collection «  Un Monde », avril 2005, 64 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

lola-cordova-pl1.jpg lola-cordova-pl-2-b.jpg lola-cordova-pl-3.jpg lola-cordova-pl-5.jpg