Posts Tagged ‘exil’

Mourir, partir, revenir, le jeu des hirondelles

12 janvier 2014

mourir-partir-cv.jpg

Chronique d’une journée de 1984 passée à attendre le retour de ses parents dans l’entrée d’un appartement sur la ligne de démarcation à Beyrouth Est en pleine guerre…

Cette guerre a déjà six ans lorsque Zeina Abirached nait au Liban, sur cette ligne verte qui sépare les quartiers Est et Ouest. Elle nous raconte une vie entre conteneurs et sacs de sable, où les habitants d’un immeuble se retrouvent dans une pièce minuscule couverte d’une tenture géante pour vivre, pour survivre, avec le bruit des obus qui partent et qui tombent, la tonalité capricieuse du téléphone, le souvenir de la vie d’avant, le rêve ou le refus d’un départ.

Le graphisme en noir et blanc, tout en rondeur faussement naïve, pourrait faire penser, à premier regard, à celui de Marjane Satrapi dans Persépolis. C’est en effet le même enjeu autobiographique d’une jeune femme qui raconte…  Mais, la comparaison s’arrête là : le huit clos dans l’immeuble impose ici un autre rythme, comme une lenteur palpable qui induit une sobriété, un statisme, en une géométrie de ronds et de carrés remarquable.

C’est une intimité qui nous accueille le temps d’une nuit.

Mourir, partir, revenir, le jeu des hirondelles de Zeina Abirached, Ed Cambourakis, Octobre 2007, 186 pages 24cm x 16cm

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

mourir-partir-p-07.gif mourir-partir-p10.jpg mourir-partir-p-39.gif

mourir-partir-p-62.jpg mourir-partir-p-63.jpg mourir-partir-p-85.jpg

Persépolis

27 décembre 2013

persepolis-1-cv.jpg persepolis-2-cv.jpg persepolis-3-cv.jpg persepolis-4-cv.jpg

Sous forme de long métrage d’animation ou de bande dessinée, cette œuvre de Marjane Satrapi a justement reçu le succès qu’elle mérite. Ce classique de la bande dessinée met en scène son auteur de son enfance à l’entrée dans l’age adulte.

Elle décrit avec beaucoup d’humour la traversée tumultueuse de la révolution iranienne ainsi que celle, non moins périlleuse de l’adolescence. Nous découvrons à travers le regard d’un enfant le déroulement de la révolution iranienne et la chute du Chah, l’arrivée des religieux au pouvoir. Cette fille trop libre et indépendante car trop occidentalisée, doit s’exiler en Autriche et découvre l’Europe avec ses libertés et ses préjugés. Suit une lente et inexorable descente aux enfers dans cette culture qui lui est étrangère avant un retour en Iran qui la sauvera mais qui la poussera à s’aventurer dans un mariage hasardeux.

Le dessin de Marjane Satrapi est simple, monochrome (noir), constitué que d’aplats. Il permet ainsi de se laisser captiver par l’aventure de cette femme en devenir, tiraillée par deux cultures.

L’humour permet de prendre du recul face à une histoire qui pourrait avoir des côtés tragiques et recentre toujours vers la vie qui jaillit là même où d’autres voudraient la juguler. A lire absolument.

Persépolis, intégrale T. 1 à 4, de Marjane Satrapi, intégrale, Edition de l’association, collection « Ciboulette », novembre 2000 à août 2003

Pour acheter le tome 1 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 2 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 3 sur Amazon, cliquez ici.
Pour acheter le tome 4 sur Amazon, cliquez ici.

Billet de lecture envoyé par BenCop ! Merci de sa contribution !
persepolis-1-pl.jpg persepolis-2-pl-2.jpg persepolis-2-pl.jpg persepolis-4-pl.jpg