R 97 Les hommes à terre

by

R 97 c’est «  La Jeanne », un porte hélicoptères de la marine française. qui sert de bâtiment école pour l’Ecole d’application des officiers de Marine.

Depuis 1964, ce bâtiment fait le tour du monde… et c’est à cette navigation que nous convie Bernard Giraudeau. Nous suivons les découvertes d’un jeune matelot, un « bouchon gras », Théo Laurens, arpète affecté aux machines. C’est avec ses yeux imprégnés de Conrad, de Rimbaud ou d’Henry de Monfreid que nous découvrons les paysages marins, les escales, les contrées lointaines.

Le texte a souvent la force poétique des auteurs du grand large. La magie mystérieuse du dessin sobre de Christian Cailleaux renforce l’attention du lecteur à cet itinéraire intime et paradoxal d’une vie au lointain, cloîtrée entre hommes dans les flancs du bateau et projetée à terre dans les milles senteurs et aventures des pays croisés.

Un moment de lecteur dense, riche, intérieur… à l’image de ceux de la Royale !

R97, les hommes à terre (D : Christian Cailleaux, S : Bernard Giraudeau), Casterman, collection « Univers d’auteurs », avril 2008, 112 pages (24,3×30)

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s