Cages

by

Ça passe ou ça casse !

Ce monstre de 496 pages ne peut laisser indifférent : oeuvre du graphiste Dave McKean, ce volume explore toutes les dimensions du dessin et de l’illustration avec une audace, une liberté à couper le souffle.

Là encore c’est d’art qu’il s’agit ! Et les planches de « Cages » ne se contentent pas de raconter, d’illustrer : elles affrontent à bras le corps l’enjeu de la création artistique. Un musicien de jazz, un romancier et un dessinateur se croisent en un lieu étrange avec un chat mystérieux, une botaniste au salon jardin. La narration se fait tour à tour documentaire, monologue, chant, témoignage, réflexion…

C’est dense. C’est grave. C’est profond. C’est lumineux… Vous avez dit « baroque » ?

Un monument !

Cages de Dave McKean, Delcourt, avril 1998, 496 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.


Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s