Le Dérisoire

by

derisoire-cv.jpg

Pour la surprise, la fascination et le plaisir des yeux !

Olivier Supiot a su ici offrir une couleur et une lumière digne d’un Mattotti, à l’univers onirique d’Eric Omond où les métaphores de la vie et de la mort nous font naviguer entre féerie resplendissante et morbide implacable. Mise en page, cadrage, format de l’album capturent un univers fantastique où l’atmosphère de plomb et de rouille est palpable…

L’histoire est celle d’un capitaine au navire inachevé, hanté par les fantômes des marins qui sont morts, et dont l’univers va basculer avec la croisière qu’organise une femme étrange.

Le Dérisoire (D : Olivier Supiot ; S : Eric Omond), Glénat, Collection « Carrément BD », avril 2002, 56 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

derisoire-pl.jpg

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “Le Dérisoire”

  1. Anlor Says:

    Du merveilleux et du cauchemar, et surtout une histoire prétexte à la couleur…

    A ne pas manquer pour tous les rêveurs ! Et à avoir d’urgence dans sa bibliothèque pour une pause onirique … 😀

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s