Taïga Rouge (T.1)

by

Ferdinand Ossendowski est un médecin qui doit fuir la révolution russe qu’il avait pourtant activement soutenue. En traversant les steppes sibériennes à la recherche d’un pays en paix, il se lie avec Diam Gordou, un cavalier mongol, appartenant au mystérieux et légendaire peuple des Soyotes. Ils se retrouveront ainsi emportés dans les guerres qui déciment la région.

Le trait de Vincent Perriot fait merveille pour plonger le lecteur dans les paysages et les atmosphères des grandes espaces pleins d’épopée et d’aventures humaines… Les personnages sont très attachants, plein de profondeurs et de ressources imprévues !

Une superbe plongée en lecture !

Taïga Rouge (T.1) (D : Vincent Perriot ; S : Arnaud Malherbe), Dupuis, collection « Aire Libre », juin 2008, 80 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s