Les Gouttes de Dieu (T.1)

by

Buveurs d’eau, s’abstenir !

Ce Manga est un hommage extraordinaire au vin !

Ici nul grand affrontement entre de gigantesques empires financiers pour nous tenir en haleine, nulle quête d’espionnage gonflée aux dernières technologies électroniques pour nous faire tourner les pages. L’intrigue se met au service d’une fantastique initiation au vin et aux grands crus.

Tout commence par la décantation inattendue d’un bourgogne pour se poursuivre par les conditions d’héritage que pose un œnologue à son fils s’il veut hériter.

Ce dernier qui n’a jamais bu de vin mais que son père n’a eu de cesse d’initier aux arômes va devoir affronter un jeune expert brillant et vénal que son père avait adopté juste avant sa mort pour lancer un défi à son fils que son éducation a dégoûté du vin…

Malgré une intrigue somme toute légère, Tadashi Agi réussit à tenir en haleine son lecteur et à ne jamais sombrer dans un didactisme œnologique pesant. Les subtilités des terroirs, l’enjeu des appellations s’enchaînent avec finesse et bonheur. Le dessin réaliste de Shu Okimoto accompagne avec richesse ce monde de caves et de restaurants et sait « exploser » ses planches lorsqu’il s’agit de convier le lecteur aux senteurs et aux lueurs d’un vin.

Difficile, en sortant de ce premier tome, de ne pas avoir envie de mettre en œuvre toute cette initiation et d’aller boire une bonne bouteille pour vérifier cet extraordinaire monde de subtilité et de terroir !

Bienvenus dans le monde du goût et des odeurs !

Les Gouttes de Dieu, (T.1) (S : Tadashi Agi ; D : Shu Okimoto) Glénat, collection « Seinen », édition française en avril 2008. Série prévue en 14 volumes, le prochain devrait sortir en juin 2008

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “Les Gouttes de Dieu (T.1)”

  1. Micky Says:

    Bonjour, je suis tombé par hasard sur ton blog via gogol 🙂

    Je viens de découvrir les deux premiers tomes de ce manga extraordinaire. N’étant pas particulièrement fan de vin rouge, je dois dire que les auteurs ont réussi à me donner l’envie d’en boire, et plus sérieusement de me passionner pour cet héritage culturel. Œnologie au programme dès la rentrée, donc!

    Merci d’avoir partagé ton avis que je trouve très pertinent. J’ajouterai juste que le Héros est définitivement trop kawaaaiiiiiiii, et que les personnages, charismatiques, sont loin des clichés habituels, et souvent emprunts d’une profondeur inattendue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s