7 missionnaires

by

7-missionnaires-cv.jpg

Le scénariste de « De Cape et de Crocs » n’aura décidément pas fini de nous régaler, de sagesse et d’humour…

Dans la série des « Sept« , lancée par Delcourt, Alain Ayrolles nous convie à redécouvrir les sept péchés capitaux étrangement mis en œuvre à travers sept moines irlandais expulsés de leur monastère pour être envoyés convertir des vikings sanguinaires.

Cet album est un régal de burlesque avec des dialogues bien ciselés et un dessin qui sait soigner l’aspect « drame historique ».

L’album idéal à lire et à offrir en ce temps de carême et de conversion ! Qui, déjà, a dit que « Dieu écrit droit avec des lignes courbes » ?

7 Missionnaires, (S : Alain Ayrolles, D : Luigi Critone), Delcourt, mars 2008, 56 pages

Pour acheter ce tome sur Amazon, cliquez ici.

7-missionnaires-planche1.jpg 7-missionnaires-planche3.jpg 7-missionnaires-planche10.jpg 7-missionnaires-planche12.jpg

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

4 Réponses to “7 missionnaires”

  1. farff Says:

    J’ai été assez déçu du premier tome de la série des 7 avec le complot contre Hitler. Le scénario aurait pu être très intéressant mais je pense qu’un tome était trop court pour faire passer toute la complexité des différents personnages.
    A-t-on le même sentiment avec ce tome: une bonne idée qui aurait nécessité plus d’un tome?

  2. Percevoir Says:

    Pour répondre à farff je trouve que le format en un volume accompagne bien ici le retournement de situation qui s’opère chez les vikings à cause de la présence des moines. Je ne pense pas que le scénariste aurait pu tenir deux volumes sur ce « clin d’oeil »… Mais il est vrai qu’ici ces sept moines n’ont pas la profondeur de personnages « complexes ». Ils sont chacun l’évocation assez floue d’un des sept péchés capitaux

  3. farff Says:

    Et que pensez-vous du tome « les 7 psychopathes »?

  4. Percevoir Says:

    Pour ma part j’ai bien aimé l’idée de dérouter les plans en prenant des gens qui ont chacun leur « délire » et leur « cohérence »… mais il est vrai que ces personages ne sont pas creusés. On reste à la surface et on passe un bon mment comme dans un film du genre « les 12 salopards ».
    L’album a la durée et la « légèreté » d’une pirouette, sans plus…

    Cf. https://bdsnews.wordpress.com/2008/02/17/7-psychopathes/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s